Souscription à une mutuelle santé : avantages et inconvénients !

Les souscripteurs aux assurances complémentaires santé permettent à leurs salariés de bénéficier d’une bonne prise en charge sanitaire en cas de maladie, d’accident, etc. Pour autant, les uns comme les autres peuvent à un moment donné constater quelques désavantages.

L’adhésion à une mutuelle santé, une obligation ?

La souscription à une mutuelle santé n’était pas obligatoire pour les entreprises. Cependant, depuis le 1er janvier 2016, tous les employeurs du secteur privé sont astreints à souscrire un contrat auprès des organismes d’assurance pour permettre aux salariés de jouir d’une couverture des frais de santé. Et comme nous le verrons plus tard, cette souscription leur permet de bénéficier d’un certain nombre d’avantages à s’en tenir aux termes de la loi Fillon en date du 30 janvier 2009.

Dès lors qu’une entreprise y souscrit, tous les salariés qui seront recrutés après sont obligés de s’affilier à cette mutuelle santé collective. Les salariés qui ont le droit de refuser une telle adhésion sont ceux qui sont recrutés avant la mise en place de la mutuelle entreprise. Encore que là encore, les dérogations existent à deux niveaux : les travailleurs saisonniers et les salariés en CDD (Contrat à durée déterminée).

Si vous n’êtes pas à jour avec la législation, c’est le moment idéal de choisir votre mutuelle de santé. Les avantages à en tirer foisonnent.

Quels sont les avantages d’une mutuelle de santé ?

Communément, les mutuelles d’entreprises sont appréhendées comme des assurances complémentaires santé auxquelles souscrivent les entreprises (de toutes les tailles et de tous les secteurs confondus) qui emploient des salariés. Ces derniers en profitent pour assurer leur propre bien-être et celui des membres de leurs familles. Est-ce à dire que les entreprises elles-mêmes n’en bénéficient pas ? Absolument pas ! Si c’était le cas, elles auraient déjà fait la lippe.

Pour les entreprises employeurs

La souscription à cette assurance complémentaire santé permet à l’employeur de bénéficier d’importants avantages fiscaux. Ses cotisations sont déductibles du salaire brut imposable à hauteur de 7 % du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale chaque année. L’État n’a qu’un seul objectif derrière la tête en permettant cet abattement fiscal : permettre aux salariés de bénéficier d’une assurance sociale sans pour autant augmenter les charges patronales.

Par ailleurs, les employeurs qui souscrivent à cette mutuelle de santé ont plus de chance de croître leur productivité que ceux qui ne le font pas. Plus les salariés sont en bonne santé, mieux la production de l’entreprise se porte. Concrètement, lorsque les mutuelles d’assurance couvrent les dépenses occasionnées par les maladies et les accidents de travail, les salariés ont la chance de se remettre vite sur les pieds pour revenir travailler dans l’entreprise. C’est l’employeur qui gagne naturellement dans ce cas. Toutefois, celui-ci doit prendre en compte les besoins réels de ses employés pour choisir une bonne assurance de santé. L’objectif étant d’avoir une mutuelle qui s’intéresse prioritaire aux besoins des employés.

La conséquence immédiate de cette prise en charge sanitaire, c’est l’amélioration de la qualité des ressources humaines de l’entreprise. La notoriété de l’entreprise est grande. Et la fidélisation des clients devient plus facile.

Pour les salariés

Tout comme les employeurs, les employés qui adhèrent à une mutuelle santé bénéficient d’un abattement sur les factures santé. En effet, la souscription permet à l’employeur de contribuer à hauteur de 50 % minimum aux frais à débourser par les mutuelles collectives pour la prise en charge de l’employé. Conséquence : l’employé profite d’une bonne prise en charge sanitaire. Les frais des consultations, des hospitalisations, des médicaments… sont pris en charge par l’assurance. Avec la mutuelle de santé Allianz par exemple, les employés peuvent bénéficier de :

  • Soins de qualité auprès de 7600 partenaires de qualité ;
  • Une couverture sanitaire en cas d’hospitalisation ;
  • Un espace personnel accessible en tout temps.

Enfin, la mutuelle santé couvre aussi les familles des employés. Avec un ticket modérateur qu’ils auront à présenter auprès des prestataires partenaires de la mutuelle, les employés ont l’opportunité d’aider leurs maris, leurs femmes ou enfants à bénéficier des soins de santé à moindre coût. Toute la famille est donc assurée.

Quels sont les inconvénients d’une mutuelle de santé ?

En dépit des nombreux avantages de la mutuelle de santé, il peut arriver que les employeurs-souscripteurs et les employés bénéficiaires boudent à un moment donné. Les raisons varient d’une personne à une autre.

Du côté de l’employeur, les charges patronales s’augmentent, surtout s’il s’agit d’une couverture sanitaire à 100 %. Dans ce cas, l’employé qui a bénéficié des soins ainsi que les membres de sa famille ne participent pas à la mutuelle. Dans tous les cas où l’assurance ne couvre pas les besoins réels des employés, l’employeur a simplement jeté de l’argent par la fenêtre. Aussi, la gestion des bénéficiaires de la prestation de l’assureur et des mensualités n’est pas du tout chose aisée pour les entreprises de grande taille.

Du côté des salariés, ils peuvent se sentir discriminés, parce que certaines mutuelles varient les prestations en fonction du rang des bénéficiaires dans l’entreprise. Les simples salariés ne peuvent donc pas bénéficier des mêmes soins qu’un responsable de l’entreprise. Aussi, il arrive très souvent que les salariés, qui ont le choix entre une mutuelle de santé et une assurance individuelle, se sentent lésés parce que les mutuelles ne couvrent pas leurs besoins réels. C’est à l’employeur d’identifier ces besoins avant de choisir la mutuelle santé appropriée. De même, les mutuelles ne couvrent pas à 100 % les factures de santé, laissant ainsi à la charge des salariés le reste des frais. Enfin, faudrait-il aussi penser souscrire à une mutuelle santé sénior pour anticiper sur votre situation post-carrière, car une fois admis à la retraite, le statut change et vous ne faites plus partie de l’entreprise.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *