Saignement lié au Stress : Comment l’identifier ?

Le saviez-vous ? Le stress peut provoquer des saignements. Lorsque le phénomène se produit, il est presque normal que vous vous en inquiétiez. Il s’agit d’ailleurs d’une véritable source de soucis pour la personne touchée puisque ce type de saignement est la preuve que quelque chose ne va pas bien dans l’organisme. Qu’il soit professionnel ou affectif, le stress peut provoquer un déséquilibre hormonal et conduire à des pertes de sang. Mais, devez-vous vous affoler ? Comment identifier le mal ? Comment rectifier le tir ? Cet article vous apporte des informations utiles pour mieux appréhender le saignement lié au stress et même l’anticiper.

Stress et saignement : comment expliquer ce phénomène ?

Pour une femme qui souffre déjà de stress, la dernière chose dont elle veut se soucier est une menstruation retardée. Pourtant, le stress peut largement influencer le cycle mensuel. Selon le cas, ce changement émotionnel peut retarder les menstruations et entrainer des saignements légers. En général, les modifications survenues dans un cycle menstruel constituent des signes annonciateurs d’un problème sous-jacent. Il vous revient donc de bien surveiller les changements pour prendre les mesures qui s’imposent.

Bien qu’il soit dérangeant et alarmant de trouver du sang dans ses sous-vêtements lorsqu’on ne s’y attend pas, les saignements sont de plus en plus courants. En effet, ce problème peut survenir pour diverses raisons. D’après une récente étude, le stress est l’un des plus grands éléments perturbateurs du cycle menstruel. Chez certaines femmes, cette perturbation se manifeste par des saignements légers en dehors des règles.

Malgré le progrès scientifique de ces dernières années, il est difficile de dire avec exactitude pourquoi le stress peut affecter le cycle menstruel et provoquer des saignements. Néanmoins, on sait qu’il existe une étroite corrélation entre le stress et les saignements irréguliers. La bonne nouvelle, c’est qu’une prise en charge rapide du stress peut aider à corriger le problème le plus rapidement possible.

Comment identifier les saignements en dehors des règles ?

Il est connu de tous que les femmes perdent un peu de sang pendant les règles. Mais, en dehors de cette période, il est possible de saigner parfois. On parle généralement de métrorragies pour désigner les saignements survenus en dehors des règles. Lorsque la situation se produit, il n’est pas rare de lire la panique sur les yeux de la patiente. Pourtant, il s’agit très souvent d’un problème anodin. Selon le cas, le saignement peut être trop abondant (ménométrorragie) ou peu abondant (spotting). Dans l’un comme dans l’autre cas, il est conseillé de consulter un médecin pour rechercher l’origine du problème.

Contrairement aux idées reçues, les saignements liés au stress peuvent survenir à tout âge. Il faut noter qu’ils sont plus inquiétants à l’âge de la ménopause. Lorsqu’ils surviennent, il est particulièrement important que vous prêtiez une attention particulière à la couleur des saignements. En outre, vous devez noter la date où le problème est survenu et chercher à savoir si le sang perdu contient des débris.

Avant d’aller voir un médecin, assurez-vous de réunir quelques informations qui l’aideront à établir rapidement un diagnostic. Dans ce sens, la date de vos dernières règles est une information capitale. Si vous ressentez des douleurs dans le bas-ventre ou si du lait coule de vos seins, faites-en cas à votre médecin. Vous vous sentez essoufflée ou très fatiguée ? Parlez-en.

Si aucun signe visible n’est détecté, il se peut que vous souffriez d’une métrorragie fonctionnelle. Ce problème est généralement lié à un dysfonctionnement de l’ovulation ou à un déséquilibre hormonal. Il faut noter que d’autres causes sont envisageables. Parmi elles, nous pouvons citer :

  • L’attente d’un bébé ;
  • Un polype utérin qui saigne ;
  • Une lésion de l’utérus ;
  • Un cancer de l’utérus ;
  • Une infection génitale ;
  • Un traumatisme ;
  • Un oubli de pilule ;
  • La prise de médicaments comme les anticoagulants ;
  • Etc.

Si vous êtes à la ménopause et que vous saignez, le problème peut être lié à une atrophie de l’endomètre ou au mauvais dosage d’un traitement hormonal substitutif.

Quels sont les examens à réaliser en cas de saignement en dehors des règles ?

Face à un cas de saignement lié au stress, le médecin est appelé à aider le patient à se libérer d’abord des pressions. Ensuite, il peut prescrire des examens complémentaires et recommander un soin spécifique pour corriger le problème de saignement. Pour ce faire, il peut être nécessaire de procéder à une prise de sang suivie d’une échographie. Dans certains cas, d’autres examens sont indispensables.

En fonction de l’ampleur de la situation, il peut être nécessaire de faire une colposcopie et une hystéroscopie. Il s’agit en effet d’un examen clinique portant sur le col de l’utérus ou sur l’utérus lui-même. Il se réalise à l’aide d’un appareil optique qui permet de voir les éventuelles anomalies au niveau de cet organe.

Parfois, le médecin peut vous recommander une cœlioscopie. Il s’agit d’un examen réalisé à l’intérieur de l’abdomen à l’aide d’appareils optiques. Selon le cas, le spécialiste contacté peut vous faire hystérographie. C’est une radiographie suivie d’une injection de produit de contraste dans l’utérus.

Comment traiter les saignements liés au stress ?

La conduite à tenir face à un cas de saignement lié au stress dépendra de la nature et de l’ampleur du mal. Quelle que soit sa cause, les médecins recommandent généralement de prendre du fer pendant environ deux à trois semaines. Le but est d’aider l’organisme à compenser la perte de sang.

Si le problème est lié à une pathologie organique, le traitement est soit hormonal, soit chirurgical. Dans le cas d’une métrorragie fonctionnelle, le traitement se fait avec des progestatifs ou des anti-fibrinolytiques pris par voie orale. Si le problème est lié à un traitement hormonal substitutif mal dosé, le médecin vous prescrira des produits pour rééquilibrer le traitement.

Quel est l’impact du stress sur les cycles menstruels ?

Contrairement à ce que pensent certaines personnes, le stress peut faire encore plus de mal que les saignements vaginaux. Si vous ne voyez pas vos règles à bonne date, pensez à consulter un professionnel de la santé. En effet, le stress peut causer un retard, voire un saut, des règles. Dans certains cas, ce trouble rend le cycle plus irrégulier ou plus long.

Si l’absence d’une période n’est pas toujours un phénomène alarmant, il faut souligner que les aménorrhées peuvent être un autre effet secondaire du stress à part le saignement. Alors, ne paniquez pas lorsque vous manquez vos règles. Mais, pensez à consulter un médecin qui vous aidera à savoir ce qu’il en est vraiment.

Même si vous trouvez normalement vos règles, il est possible que vous ressentiez les effets secondaires du stress pendant vos menstruations. Par exemple, vous pouvez ressentir de fortes douleurs au niveau de l’abdomen et une grande fatigue. Précisons également que votre période peut durer plus longtemps que d’habitude et que vous pourriez saigner en dehors des règles.

En général, le stress est ressenti de différentes manières. Ses manifestations peuvent largement varier d’une personne à une autre. Cependant, il existe des symptômes communs auxquels il convient d’accorder une attention particulière. Par exemple si vous manquez vos règles, la première chose à laquelle vous pensez est bien évidemment la grossesse. Or, l’absence de règles n’annonce pas toujours l’arrivée d’un bébé.

Le stress peut en effet créer un déséquilibre au niveau de l’organisme et provoquer cette situation. De même, le saignement n’est pas toujours synonyme de règles. Il peut bien s’agir de l’effet secondaire du stress. C’est pour cette raison qu’il est conseillé de contacter un médecin pour connaitre l’origine du problème et savoir que faire.

Une grande panique est l’un des signes courants du stress. Selon le cas, vous pouvez avoir l’impression que votre esprit est troublé et que vous n’arrivez plus à contrôler vos pensées. Parfois, vous pouvez ressentir des pensées intrusives, quand bien même vous essayez de vous concentrer sur d’autres choses. Si la situation perdure, c’est peut-être que le signe que le stress cache quelque chose de plus sérieux. N’hésitez pas à contacter un professionnel pour bénéficier d’une assistance sur mesure.

Si vous avez du mal à vous lever du lit le matin, il se peut que vous souffriez du stress. En effet, la léthargie et la fatigue sont des signes courants du stress. À ces symptômes s’ajoutent parfois la culpabilité et le sentiment de désespoir. Vous aurez l’impression d’avoir déjà tout essayé et que plus rien ne reste à faire. Il devient alors très facile de banaliser sa vie et de négliger sa santé.  

En dehors des facteurs susmentionnés, le saignement peut être lié à une variété d’autres problèmes de santé. Par exemple, les troubles de thyroïde et les changements du contrôle des naissances peuvent justifier le mal. Vous deviendrez alors plus facilement irritable. Très souvent, le stress vous fera perdre patience très rapidement et vous vous laisserez vite submerger, même par de petites choses. Si rien n’est fait, la situation peut vous dégénérer et vous aurez du mal à supporter la compagnie d’autres personnes, même celle des membres de votre famille.

Saignement lié au stress : quand rechercher de l’aide ?

Si vous saignez à cause du stress, il est important de réagir rapidement et de la bonne manière. Certes, ce type de saignement est courant, mais il faut vite prendre les choses en main pour éviter les complications. Peu importe l’intensité du problème, vous pouvez bénéficier d’une aide conséquente de la part des thérapeutes professionnels. Avec la digitalisation, la prise en charge est encore plus aisée. Il suffit par exemple de quelques clics sur votre smartphone pour trouver un spécialiste prêt à vous faire profiter de son savoir-faire.

Lorsqu’il n’est pas vite pris en charge, le stress émotionnel peut conduire à des saignements. En général, les femmes qui sont souvent stressées saignent entre les règles en raison de l’impact du stress sur le corps. Si vous saignez en dehors des règles, il est fort probable que vous souffriez du stress. La première chose à faire dans ce cas est de gérer ce trouble émotionnel le plus rapidement possible. Pour ce faire, vous pouvez contacter un spécialiste qui saura vous aider à corriger le problème.

Parfois, vous pouvez saigner sans avoir vos règles. On parle de saignement intermenstruel ou de saignement révolutionnaire. C’est un phénomène plus ou moins fréquent qui survient généralement à la suite de l’élévation anormale d’une hormone de stress.

Ces dernières années, de plus en plus de femmes saignent en dehors des règles. Dans la grande majorité des cas, le problème est lié à une mauvaise gestion du stress. En général, la quantité de sang perdu est minime. Cependant, il est important de ne pas négliger le problème et de prendre les mesures qu’il faut pour réduire les risques.

Le saviez-vous ? Le spotting peut être synonyme de la présence de grossesse dans certains cas. En effet, les saignements survenus lors de l’implantation d’un ovule sont similaires à ceux qui se produisent suite au stress. Si vous saignez entre les règles et que vous pensez être enceinte, le mieux est de rechercher l’aide d’un professionnel de la santé avant d’annoncer la nouvelle à qui que ce soit.

Chez la plupart des femmes, les saignements liés au stress ont presque la même couleur que les saignements réguliers (règles). Cette situation peut rendre le diagnostic un peu plus compliqué. Mais, avec l’aide d’un professionnel de la santé, le voile est vite levé.

En fonction de votre cycle, le saignement peut durer plusieurs jours. Mais, tout dépend des caractéristiques de votre cycle. Chez certaines femmes, saigner entre les règles peut être moins inquiétant que chez d’autres. Dans tous les cas, une prise en charge médicale est nécessaire pour limiter les risques. Si vous souffrez du stress depuis un long moment et que vous saignez, pensez à réaménager votre programme. Dans la mesure du possible, évitez les situations stressantes.

Pour contrôler les naissances, de plus en plus de femmes ont recours aux pilules. Si ces produits sont généralement plébiscités pour leur efficacité, ils peuvent affecter les hormones et provoquer des dysfonctionnements dans votre organisme. Chez certaines femmes, ces dysfonctionnements incluent le saignement. Alors, ne paniquez pas si vous êtes confrontée à ce problème. Avec l’aide d’un médecin, vous trouverez facilement une solution. Selon le cas, il suffira d’arrêter la prise des pilules pour stopper le mal.

En résumé, le saignement lié au stress est un phénomène courant qu’il convient de gérer avec vigilance pour éviter les complications.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *