Quels sont les effets de l’arrêt du tabac sur notre système sanguin ?

La consommation du tabac est la cause d’environ 1 décès sur 5 dans le monde chaque année. C’est d’ailleurs la principale cause évitable de maladie et de décès aux États-Unis. Le tabagisme nuit presque à tous les organes du corps y compris le système sanguin, les appareils reproducteurs, les poumons, les organes digestifs, les yeux, les os, etc. Fumer augmente le risque de développer des maladies comme le cancer et les maladies cardiaques et même de mort précoce. Bien que ces risques soient une bonne incitation pour arrêter de fumer, cela est souvent difficile à envisager pour les fumeurs. Pourtant, l’arrêt du tabac implique de multiples avantages sur votre santé. Cet article donne des détails sur la façon dont l’arrêt du tabac affecte le système notre système sanguin.

Comment le tabac affecte-t-il le système sanguin ?

La cigarette et la fumée de cigarette contiennent de nombreux produits chimiques dangereux pour votre corps, en particulier le système sanguin.

Parmi les produits chimiques contenus dans la cigarette et sa fumée, la nicotine et le monoxyde de carbone interfèrent avec la capacité de notre système sanguin à fonctionner correctement. L’exposition à ces deux ingrédients modifie le système sanguin, réalité qui entraine des effets sur le cœur et les vaisseaux sanguins.

Effets sur les vaisseaux sanguins

La nicotine fait rétrécir les vaisseaux sanguins, limitant ainsi la quantité de sang qui coule vers les organes vitaux. Au fil du temps, ce rétrécissement constant rend les vaisseaux moins élastiques et rigides. Cela entraine une diminution de la quantité de nutriments et d’oxygène reçue par les cellules. La fréquence cardiaque augmente alors pour satisfaire les besoins en oxygène. En plus de cela, le tabagisme rend votre sang épais et collant. Plus le sang est collant, plus le cœur doit fournir d’effort pour le déplacer dans le corps. Un sang épais et collant est également susceptible de former des caillots sanguins qui bloquent le flux sanguin vers le cerveau, le cœur et les jambes. Cela endommage avec le temps la paroi délicate des vaisseaux sanguins, ce qui augmente le risque d’accident vasculaire cérébral ou d’un potentiel infarctus.

Risques de maladies cardiaques

Le monoxyde de carbone lie l’hémoglobine, la molécule dans le sang qui transporte l’oxygène. Ce dernier ne peut donc plus être lié. Cet état des choses entraine une diminution de la quantité d’oxygène livrée aux cellules. Le cœur effectue alors assez d’effort pour fournir l’oxygène à votre corps et pomper le sang dans les circuits, ce qui pourrait résulter en l’élargissement du cœur.

Le tabagisme augmente votre tension artérielle et met votre cœur à rude épreuve. Avec le temps, il est affaibli, car très stressé. Dans ces conditions, le cœur parait moins capable de pomper le sang vers les autres parties du corps. Le monoxyde de carbone inhalé rend votre cœur plus dur par manque d’oxygène, augmentant ainsi le risque de maladies et crises cardiaques.

Dépôt graisseux

Le tabagisme augmente la quantité de graisses malsaines et de cholestérol qui circule dans le sang, ce qui conduit à un dépôt de graisseux malsains. Ces derniers s’accumulent avec le temps avec d’autres débris et forment une plaque sur les parois des artères. Ces parois durcissent avec le temps et favorisent le rétrécissement des artères. Ce phénomène peut limiter, voire bloquer le flux sanguin normal riche en oxygène vers les jambes, le cerveau ou le cœur. Un flux bloqué vers le cœur et le cerveau augmente assurément le risque de cardiopathie ischémique, de crise cardiaque ou encore d’athérosclérose. L’obstruction des vaisseaux sanguins de vos jambes pourrait entrainer l’amputation de vos orteils ou de vos pieds.

Nombre élevé de globules blancs

Lorsque vous fumez, une augmentation accrue du nombre de globules blancs dans le sang se remarque. C’est un signe que votre corps lutte de façon permanente contre l’inflammation et les dommages causés par le tabac. Un nombre élevé de globule blanc pendant longtemps est lié à un risque accru de crises cardiaques, d’AVC et de cancer.

Une guérison plus lente

Étant donné que la nicotine provoque un resserrement des vaisseaux sanguins, les nutriments et minéraux fournis au sang diminuent de manière drastique. Par conséquent, les blessures prennent plus de temps à guérir. Or une cicatrisation lente est un risque d’infection après une blessure ou une intervention chirurgicale. De plus, des ulcères cutanés douloureux peuvent se développer, ce qui peut causer la mort lente des tissus.

Comment arrêter la prise du tabac ?

Il est difficile d’arrêter le tabac, car votre corps est habitué à un certain niveau de nicotine. Pour cette raison, certaines personnes trouvent plus facile d’arrêter en réduisant le nombre de cigarettes fumées. Cela réduit lentement le niveau de nicotine dans votre corps et inhibe les symptômes de sevrage de la nicotine. L’utilisation d’autres produits à base de nicotine tels que les pastilles de nicotines, la gomme de nicotine, le timbre de nicotine ou encore l’inhalateur de nicotine peut être utile pour habituer votre corps à moins de nicotine.

D’autres personnes arrivent plus facilement à arrêter de fumer tout d’un coup, mais ce n’est pas évident pour des personnes très habituées. Certains font recours à des programmes de renoncement au tabac ou encore des groupes de soutien. Il est également possible que votre médecin vous prescrive un médicament sans nicotine pour vous aider à arrêter de fumer. Toutefois, la manière dont vous vous y prenez pour arrêter importe peu. Choisissez la méthode ou les combinaisons de méthodes qui vous conviennent. Certains sondages montrent d’ailleurs que la méthode la plus en vogue de nos jours est celle de la cigarette électronique, familièrement nommée vapotage.

Les cigarettes électroniques comme alternative au tabac

La cigarette électronique est un appareil qui fonctionne sur batterie, émet des doses de nicotine vaporisée ou de solutions sans nicotine que l’utilisateur peut inhaler. Elle est commercialisée comme un moyen d’arrêter ou de réduire le tabagisme. En effet, elle vise à fournir une sensation similaire à l’inhalation de fumée de tabac. Dans plusieurs pays au monde, le vapotage est désormais la forme la plus populaire de consommation de tabac. Vous pouvez vous procurer votre cigarette électronique sur Cigaretteelec.fr si vous préférez cette option. Selon certaines études, les cigarettes électroniques permettent de contourner de nombreux risques pour la santé liés au tabagisme. Elles offrent une alternative plus saine aux cigarettes et aux autres formes conventionnelles de consommation de nicotine.

Les effets de l’arrêt du tabac sur le système sanguin

L’une des meilleures façons de réduire le risque de maladie dû au tabac est d’arrêter d’en fumer. Si vous ne fumez pas, n’envisagez pas de commencer, même pas pour un bout de temps ! Si vous avez déjà commencé, alors il est temps d’arrêter, car les conséquences en France par exemple sont très dévastatrices. Peu importe depuis combien de temps vous fumez, arrêter sera bénéfique pour votre système sanguin ; votre corps vous en remerciera au fil du temps, car il retrouvera progressivement ses bonnes conditions de fonctionnement. Même si cesser de fumer peut être un défi, les avantages pour votre santé physique et mentale en valent la peine.

Diminution des risques cardiaques

Fumer le tabac est la principale cause de maladies cardiaques chez les fumeurs. Cependant, ces risques cardiaques peuvent être inversés en arrêtant de fumer. En effet, cesser de fumer peut réduire considérablement votre tension artérielle et votre fréquence cardiaque presque immédiatement. Le risque de crise cardiaque et autre diminue dans les 24 heures après la cessation.

Amélioration de la vie sexuelle

La vie sexuelle est également perturbée lorsque vous fumez, en particulier chez l’homme, à cause de la circulation sanguine faible. En effet, l’irrigation des vaisseaux sanguins au niveau du pénis peut être réduite si les plaques apparaissent dans les artères. Or une circulation sanguine fluide est nécessaire, voire primordiale, au processus de l’érection. Lorsque vous remarquez des troubles de l’érection si vous êtes fumeur, la première chose à faire sera d’arrêter la cigarette. Par ailleurs, l’inhibition de la circulation sanguine peut ternir la sensibilité des terminaisons nerveuses, ce qui rend difficile la stimulation sexuelle lors de l’acte.

Circulation fluide

Un autre effet de l’arrêt du tabac est que votre sang devient plus fluide. Il est alors moins susceptible de forer des caillots de sang dangereux. Votre circulation sanguine s’améliore dans les 2 à 12 semaines suivant l’arrêt du tabac. Ainsi, votre cœur effectuera moins de travail ou d’effort pour pomper le sang vers les autres organes de votre corps. Cela facilitera l’activité physique, car le niveau d’énergie est normalisé de manière constante. Vous ne ressentirez donc plus une sensation soudaine de fatigue. De plus, cessez de fumer réduit le risque de crise cardiaque et d’athérosclérose.

Diminution du cholestérol et de la graisse

Bien qu’arrêter de fumer ne supprimera pas les dépôts de graisses déjà présents sur les parois de vos artères, cela réduira le taux de cholestérol et de graisses qui circulent dans votre sang. Cela va entrainer un ralentissement de l’accumulation de nouveaux dépôts graisseux dans vos artères.

Nombre normal de globules blancs

Arrêter le tabac renforce les capacités de votre corps à guérir les blessures causées par le tabagisme. En effet, le nombre de globules blancs contenu dans votre sang redevient normal et votre organisme ne sera plus sur une permanente défensive.

Guérison rapide

Le flux sanguin vers les plaies est amélioré lorsqu’on arrête de fumer. Cela permet à l’oxygène, aux nutriments et minéraux importants, d’atteindre la plaie pour une guérison correcte et rapide.

Effets secondaires du sevrage au tabac

L’arrêt du tabac implique quelques effets indésirables sur certaines personnes, un arrêt brusque étant d’ailleurs très peu recommandé. De nombreux fumeurs ont l’impression d’avoir la grippe lorsqu’ils traversent un sevrage. Cependant, il est important de se rappeler que les effets secondaires ne sont que temporaires. Parmi les effets secondaires, on retrouve communément :

  • la constipation ;
  • la difficulté de concentration ;
  • la toux et les maux de gorge ;
  • les envies intenses de nicotine ;
  • les maux de tête et les nausées ;
  • l’irritabilité, la frustration et la colère ;
  • l’anxiété, la dépression et l’insomnie ;
  • les picotements dans les mains et les pieds ;
  • l’augmentation de l’appétit et le gain de poids associé.
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *