Quelles sont les opérations les plus demandées en chirurgie esthétique ?

La chirurgie esthétique est pratiquée à des fins diverses depuis de nombreuses années. Destinée à la correction de défauts réels ou supposés identifiés sur le corps humain, elle s’applique aux tissus mous non viscéraux et à la peau des patients qui y font recours. Autrefois, cette branche de la chirurgie servait exclusivement à réparer des dommages infligés à la peau ou au visage, à la suite d’un accident ou de toute autre circonstance. Aujourd’hui, de nombreux patients y ont recours afin de corriger certains traits physiques qu’ils estiment anormaux.

Ces corrections s’appliquent au visage, notamment dans le cas d’interventions telles que le lifting, la rhinoplastie ou la blépharoplastie, mais également au reste du corps. Elles peuvent alors concerner la peau, les amas graisseux ou encore le volume de la poitrine par exemple. Dans chacune de ces interventions, les patients ont recours à la chirurgie afin de se sentir mieux dans leur peau, de renvoyer aux autres une image qui leur convient et d’être plus en confiance. Zoom ici sur les opérations les plus demandées en chirurgie esthétique, notamment en Tunisie où les prix pratiqués sont plus intéressants qu’en France.

La chirurgie esthétique du visage

Le visage est la principale partie du corps qui fait l’objet de chirurgie esthétique. Pour présenter une apparence satisfaisante, les personnes concernées demandent des modifications sur plusieurs parties de leurs visages, dans le cadre d’opérations spécifiques.

Le lifting

Le lifting figure au nombre des opérations les plus courantes en chirurgie esthétique. Il permet de raffermir les parties du visage qui sont sujettes au relâchement, notamment les joues, le creux des cernes et le cou. En fonction des parties à traiter, on distingue :

  • Le lifting fronto-temporal ou lifting cervico-facial classique,
  • Le lifting centro-facial.

Le premier type agit sur le cou, les joues ainsi que les tempes, tandis que le second prend en compte le creux des cernes, les paupières inférieures et les pommettes. Après l’opération, le patient a une apparence plus jeune.

La rhinoplastie

La rhinoplastie est une chirurgie dont l’objet est de remodeler le nez. Elle est demandée aussi bien par les femmes que par les hommes. 9,4 % des opérations de chirurgie esthétique pratiquées actuellement sont des rhinoplasties. Grâce à cette intervention, la taille du nez peut être modifiée. L’opération permet aussi d’ôter une bosse du nez. L’amincissement et la rectification d’une déviation de la cloison nasale sont également envisageables.

Le lissage des rides ou blépharoplastie

Cette opération est sollicitée par 3 % des femmes ayant recours à la chirurgie esthétique et concerne 13,5 % des opérations esthétiques pratiquées dans le monde. Son objectif est de réduire les signes du vieillissement et de donner au visage une apparence moins fatiguée. Pour parvenir à ce but, des injections d’acide hyaluronique dense sont effectuées au niveau des zones de soutien du visage :

  • Les sourcils,
  • Les tempes,
  • Le menton.

Certaines des rides, mais pas toutes, sont lissées grâce au botox. Des modifications sont également apportées à la zone du sourire : le pli d’amertume est réduit et les angles de la bouche sont relevés.

L’otoplastie ou le recollement des oreilles

10 % des Français ont recours à cette opération de chirurgie esthétique qui porte sur les oreilles décollées. L’intervention permet de repositionner les oreilles et/ou de les remodeler en corrigeant les anomalies détectées sur le cartilage du pavillon auriculaire. Chaque année en France, 15 000 otoplasties sont effectuées. La procédure dure en général 45 minutes à 1 heure. Les patients sont mis sous anesthésie locale assistée et peuvent rentrer chez eux le jour même. Ils ne doivent cependant rien manger 6 heures avant l’opération.

La chirurgie plastique du corps

Cette chirurgie permet de corriger les imperfections pour avoir des courbes mieux dessinées, pour tonifier l’abdomen, pour améliorer l’apparence de la zone du fessier ou encore celle des parties génitales.

La chirurgie de la peau ou dermo-chirurgie

La dermo-chirurgie ou chirurgie cutanée fait aussi partie des opérations chirurgicales les plus fréquemment réalisées. Cette opération est souvent pratiquée en réponse à des lésions cutanées et elle concerne principalement :

  • Les lésions importantes provoquées par le cancer de la peau,
  • Les lésions suspectes ou douteuses dont le diagnostic est impossible,
  • Les lésions bénignes dont le développement pourrait aboutir à une forme bizarre,
  • Les lésions sans importance qui sont source de gêne chez le patient.

La chirurgie de la peau permet aussi d’effacer les cicatrices disgracieuses ou n’importe quel aspect inhabituel de la peau.

La liposuccion ou lipoaspiration

Cette opération à visée esthétique est particulièrement fréquente. Elle représente 18,8 % des interventions de chirurgie esthétique à travers le monde et 6 % de l’ensemble des opérations pratiquées en France. Il s’agit d’une intervention parfaite pour en finir avec la culotte de cheval et pour réduire le volume du ventre et des hanches. Son but est de raffermir la silhouette des personnes opérées. Grâce à la liposuccion, le patient peut retrouver une épaisseur de graisse homogène sur l’ensemble de son corps. L’opération consiste à éliminer par aspiration les surplus de graisse localisés principalement au bas des cuisses et au niveau de la dernière côte.

L’augmentation mammaire

Entre 2000 et 2010, cette opération était l’intervention chirurgicale la plus prisée. Au cours de cette décennie, l’augmentation du volume des seins a représenté 17 % des opérations réalisées en chirurgie esthétique. De nombreuses femmes y ont recours pour améliorer leur volume mammaire. La procédure consiste à insérer des prothèses au niveau de la poitrine afin d’en agrandir le volume et, par ricochet, la taille du bonnet. Ces prothèses sont faites de solutions hydrosalines ou de gel de silicone. Les prothèses sont implantées suivant trois voies distinctes :

  • La voie sous-mammaire,
  • La voie axillaire,
  • La voie hémi-aréolaire inférieure.

L’augmentation mammaire se fait sous anesthésie générale, et la patiente retourne chez elle deux jours après l’intervention. Les résultats peuvent être appréciés 3 à 6 mois après l’opération.

L’abdominoplastie

Ce sont en général les femmes qui ont recours à cette opération après une ou plusieurs grossesses. Les personnes dont la peau est particulièrement distendue après une perte poids y ont également recours. L’abdominoplastie comprend le lifting complet du ventre et le mini-lifting. Le lifting du ventre permet de corriger les excès cutanés qui s’observent sur cette partie du corps.

Il rend la peau du ventre plus souple et plus tendue. L’abdominoplastie représente 7 % des interventions esthétiques sollicitées par la gent féminine et 9 % des opérations de chirurgie esthétique dans le monde. Cliquez ici pour avoir plus de détails sur cette intervention.

L’épilation au laser

L’épilation au laser permet de se débarrasser définitivement des poils sur les jambes, les aisselles ou le maillot. Cette opération représentait en 2018, 24 % des opérations esthétiques réalisées dans le monde. Même si elle est très répandue, il s’agit néanmoins d’un acte chirurgical qui présente des risques. Ces risques concernent la brûlure de la peau ou des yeux par exemple.

La dépigmentation ou une repousse paradoxale du poil peuvent aussi être constatées. L’intervention est également déconseillée aux femmes enceintes. Il faut plusieurs séances distinctes de 4 à 8 semaines pour une épilation complète et définitive. En fonction de la zone à traiter, une séance peut nécessiter de 15 minutes à une heure. Cette chirurgie esthétique est par ailleurs assez chère à financer.

La chirurgie vulvo-vaginale

Cette chirurgie a actuellement le vent en poupe. Elle permet d’améliorer l’apparence de l’intimité féminine. Les demandes à cet effet concernent notamment une diminution du volume des lèvres, leur reconstruction, voire un lifting. Pour procéder à la reconstruction vaginale, certains praticiens recourent à l’acide hyaluronique dont l’injection permet à l’épithélium vaginal de regagner en épaisseur et de retrouver son aspect d’avant la ménopause. L’intervention permet aussi d’améliorer la lubrification et d’éradiquer des symptômes en rapport avec la sécheresse intime. Vous pouvez en apprendre plus ici sur cette intervention.

Les procédures les plus fréquemment pratiquées dans un but esthétique sont donc de natures diverses et concernent autant les femmes que les hommes. Leur forte demande fait aujourd’hui de la chirurgie esthétique, l’une des branches les plus sollicitées de la médecine.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *