Malaise suite à un don de sang : comment l’éviter ?

Pour garantir la sécurité des personnes désireuses de donner leur sang et s’assurer que tout se passe bien, l’établissement français du sang par le biais de ses médecins ou agents de santé leur fait passer un entretien prédon. Des conditions de prélèvement au volume de sang à prélever, tout est organisé dans les moindres détails. Cependant, certains donneurs peuvent ressentir un malaise après avoir donné leur sang. Comment éviter cette sensation de malaise ? On vous explique tout dans cet article.

Prendre des précautions avant le don de sang

Sur la base du poids du donneur de sang, l’établissement français du sang (EFS) prélèvera entre 420 et 480 ml de sang. La durée de l’opération de don oscille traditionnellement entre 8 et 10 minutes. Pour éviter de ressentir un malaise après avoir fait don de votre sang, il est recommandé de prendre un certain nombre de précautions. Ces dernières se situent aussi bien avant le don proprement dit qu’à son terme.

Dans la catégorie des mesures à prendre avant le don, l’établissement français du sang (EFS) recommande :

  • De se rendre au centre de don en pleine forme: c’est une précaution de la plus haute importance. Donner son sang pour sauver des vies a beau être un acte noble et généreux, vous devez l’éviter si vous n’êtes pas au mieux de votre forme. Évitez de donner votre sang si vous vous sentez fatigué, si vous ressentez une gêne ou une douleur. Ressentir une forte fatigue et donner son sang peut provoquer un sérieux malaise à l’issue de l’opération ;
  • De bien dormir: les jours précédents le don de sang, prenez le temps nécessaire pour vous reposer en dormant suffisamment. Cette façon de procéder vous permet de donner votre sang en pleine forme physique. Le malaise peut ainsi être évité ;
  • De boire beaucoup d’eau: cette mesure vous permet de rester hydraté et donc en bonne forme.

Par ailleurs, vous devrez éviter le jour j de vous rendre à jeun au centre de don. Si vous êtes programmé dans la matinée, offrez-vous un bon petit déjeuner avant de sortir de chez vous. S’il s’agit de l’après-midi, prenez un déjeuner bien équilibré. Autre mesure importante, évitez de consommer de l’alcool avant d’aller faire don de votre sang.

Les précautions à prendre après le don

La mise en œuvre des précautions suivantes vous permettra de demeurer en pleine forme après avoir donné votre sang.

Juste après l’opération, vous serez invité à vous diriger vers un espace de collation où des biscuits, jus de fruits et compotes vous seront offerts. Prenez les jus de fruits pour bien vous hydrater tout en consommant les biscuits et sandwichs. Reposez-vous ensuite pendant une vingtaine de minutes au moins. L’hydratation étant cruciale, continuez à vous désaltérer en buvant beaucoup d’eau ou de jus de fruits. Certains spécialistes recommandent de boire au minimum 500 ml d’eau ou de boissons isotoniques. Une bonne hydratation agit efficacement contre la fatigue et les malaises.

Éviter les activités physiques intenses

Après un don de sang, il est important d’éviter toute activité physique intense, notamment pratiquer un sport nécessitant des efforts physiques conséquents. Pour prévenir d’éventuels malaises, un délai de 48 heures se révèle nécessaire avant et après le don si l’on projette s’adonner à des activités telles que la plongée sous-marine, l’escalade ou les entraînements pour une compétition.

Par ailleurs, il est important de savoir que l’établissement français du sang (EFS) met tout en œuvre pour suivre les donneurs et intervenir en cas de besoin.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *