Mal de dos : Que faire et comment le soulager ?

Avec l’âge ou après une série de mouvements inappropriés, vous pourrez ressentir des gênes au niveau de votre dos. Ce mal touche généralement le bas du dos, le tour du rein ou le lumbago. Dans la plupart des cas, la douleur disparait progressivement en quelques jours. Cependant, si votre mal de dos peine à régresser, vous devez prendre des mesures pour le soigner. Comment procéder ? Au-delà de la prise d’anti-inflammatoires, vous pourrez recourir aussi à de diverses autres méthodes. Dans cet article, nous vous donnons quelques astuces simples et pratiques qui ne manqueront pas de vous soulager.

Que savoir sur le mal de dos ?

Encore appelé « cervicalgie » dans le jargon médical, le mal de dos représente une douleur qui concerne la zone située en haut à gauche du dos (le trapèze et les omoplates). Il peut aussi toucher la partie haute de la colonne vertébrale ou le milieu du dos. Les maux peuvent même se rapprocher d’une douleur thoracique puisque les deux régions sont reliées entre elles. Si les douleurs que vous ressentez deviennent fréquentes, leur guérison peut se révéler plus compliquée. C’est pour cette raison que vous devez prendre très tôt les bonnes résolutions pour les soigner. Même si certaines idées laissent croire que le mal de dos touche uniquement les personnes âgées, les travailleurs de force ou les individus en surpoids, retenez qu’il peut également atteindre tout employé assis derrière son ordinateur. En effet, le dos demeure une zone très sensible, avec la colonne lombaire mobile qui supporte la majeure partie du poids corporel.

Le mal de dos peut aussi s’identifier à une lombalgie mécanique qui disparait généralement entre 4 et 6 semaines après son apparition. Lorsque les douleurs ressenties perdurent dans le temps, on parle alors de lombalgie aiguë. Dans ce cas, pour vous soulager, vous pouvez opter pour un peu de repos ou la prise d’antalgiques classiques. Avec Relax Santé, vous trouverez d’autres méthodes de traitements efficaces. Mais si vous restez longtemps immobile, vous pourrez perdre votre musculature et retrouver plus difficilement votre forme initiale.

Les causes et les différents symptômes du mal de dos

Pour traiter plus efficacement un mal de dos avant qu’il ne devienne un véritable problème pour votre mobilité, vous devez connaitre ses causes et ses symptômes. Vous lirez tous les détails ici.

Les principales causes du mal de dos

En ce qui concerne les origines d’un mal de dos, sachez qu’elles demeurent diverses. En gros, voici deux causes des douleurs ressenties :

  • Le mal du dos causé par le stress : votre état émotionnel peut constituer la principale cause de votre douleur. En effet, le stress, l’angoisse ou l’anxiété provoquent la contraction des muscles qui entourent la colonne vertébrale. Ceci occasionne l’apparition de douleurs chroniques au niveau du haut du dos. Dans ce cas, pour soulager votre mal, vous devrez trouver la solution pour éviter ou réduire votre stress au quotidien ;
  • Le mal du dos issu des mauvaises postures : les positions que vous adoptez pour travailler, pour dormir ou pour vous asseoir peuvent constituer aussi la source de votre mal de dos. Une mauvaise posture fréquente entraîne une usure et un affaiblissement des muscles des épaules, des omoplates et de la région thoracique. Ceci génère des douleurs inflammatoires sur la zone cervicale et lombaire, d’où le mal du dos.

Autres causes courantes du mal de dos

En plus des deux principales raisons des douleurs ressenties au niveau du dos, nous pouvons énumérer d’autres explications. Entre autres, voici quelques causes courantes :

  • Un traumatisme musculaire (usure, élongation ou déchirure) ;
  • Un usage intensif des muscles du haut du dos (pendant une activité physique intense ou un mouvement répétitif) ;
  • Une déformation du disque qui appuie sur un nerf ;
  • Les effets de certaines maladies osseuses (comme l’ostéoporose) ;
  • Les maladies inflammatoires (arthrose ou spondylarthrite ankylosante) ;
  • Le surpoids, la grossesse ou encore le tabac ;
  • Une douleur projetée : la pathologie subie par un autre organe peut agir sur votre dos (dans le cas d’une maladie cardiaque ou du poumon par exemple).

Les symptômes du mal de dos

Comme son appellation l’indique déjà si bien, le mal de dos désigne une douleur ressentie au niveau de votre dos ou de votre colonne vertébrale. Par conséquent, il n’y a pas réellement un symptôme spécifique qui pourrait vous alerter sur l’apparition des maux. Toutefois, au début, vous pourrez constater une douleur vive à un endroit précis le long de la colonne vertébrale. Dans d’autres cas, c’est un ensemble de douleurs diffuses ou des raideurs qui peuvent précéder un mal de dos. Vous devez donc vous montrer attentif et adopter rapidement un traitement pour vous soulager.

La première gestion du mal de dos

Pour soulager définitivement le mal de dos, le premier geste que vous réaliserez compte. Dès l’apparition des premières douleurs, si vous prenez les mesures adéquates, vous pouvez vous en sortir. Mais si vous attendez trop longtemps, ceci pourrait entraîner des complications plus tard : d’où la nécessité d’une bonne gestion du mal dès le début.

La meilleure manière de guérir votre mal de dos consiste à le prévenir avec les bonnes attitudes. Si vous souffrez auparavant de maux de dos, vous devez savoir déjà comment les éviter, et les réflexes que vous devez avoir. Vous pourrez par exemple effectuer quelques exercices spécifiques afin de muscler et de renforcer certaines zones ciblées de votre dos. Vous devrez également adopter une hygiène de vie plus saine. Mais si vous n’avez jamais souffert du mal de dos, sachez qu’il n’y a pas de conseils magiques pour les prévenir : vous devez prendre soin de votre dos. Commencez donc par appliquer quelques principes d’ergonomie. Au travail, développez des réflexes simples : choisissez une chaise adaptée et confortable.

Pour la bonne gestion de votre mal de dos, vous devez aussi savoir quand consulter le médecin. En effet, si vous attendez trop longtemps, cela peut se révéler plus compliqué après. Par conséquent, vous devez surveiller votre mal et bien évaluer sa progression. Voici les cas où vous devez impérativement vous référer à un professionnel médical :

  • Après un traumatisme dorsal (chute, coup reçu au dos, etc.) ;
  • Une douleur du dos qui ne passe pas après quatre semaines (la lombalgie pourrait être en phase subaiguë) ;
  • À l’apparition de certains symptômes (fièvre, frissons, perte pondérale).

Le repos total pour soulager le mal de dos : une bonne solution ?

Lorsque vous commencez par ressentir un mal de dos, votre premier réflexe consiste souvent à en parler au bureau avec vos collègues ou vos proches. Ces derniers vous conseilleront de prendre du repos. Ce n’est pas toujours la meilleure option ni la solution la plus efficace.

Si le mal de dos suscite une douleur intense, vous pouvez croire que rester au lit pendant une journée vous soulagerait. Mais ce n’est généralement pas le cas. Pour mieux contrôler le mal, vous devez plutôt modérer vos activités, tout en étant actif. L’idéal consiste donc à trouver des positions confortables au bureau et à continuer de bouger. En résumé, un repos total ne vous aidera pas. Voici trois raisons qui l’attestent :

  • Rester couché pendant plus d’une journée ne soulage pas le mal de dos, mais il maintient la colonne vertébrale dans une raideur ;
  • Sans un repos au lit et avec des mouvements réguliers, vous pouvez soulager plus rapidement le mal de dos ;
  • Quelques activités simples comme la marche permettent d’améliorer plus vite l’état du dos.

À l’opposer, si vous persistez à vous imposer un repos total dans le but de soulager vos douleurs, vous n’arrangerez rien. Au contraire, voici les conséquences qui pourraient en découler :

  • Le repos prolongé au lit entraîne des raideurs et accentue la douleur du dos ;
  • Rester coucher pendant toute une journée favorise la perte de la force musculaire et de la souplesse ;
  • Le repos au lit cause la perte de 20 à 30 % de force musculaire en une semaine ;
  • Plus la faiblesse et la raideur musculaires augmentent, plus lentement vous guérirez ;
  • Plus longtemps vous resterez au repos, plus il vous sera difficile de reprendre normalement vos activités.

Le traitement du mal de dos : nécessité d’une chirurgie ?

Durant de nombreuses années, pour soulager le mal de dos, la chirurgie représentait la meilleure solution. Cependant, avec le temps et les résultats de plus en plus mitigés, cela ne parait plus évident. En effet, certains experts de la médecine ont remarqué que les hernies discales découvertes lors des examens radiologiques ne correspondent pas toujours aux douleurs diagnostiquées chez le patient. Par conséquent, opérer à partir des résultats de ces tests présente certains risques comme la persistance du mal ou une aggravation des douleurs. Il est plutôt conseillé de tenir compte des symptômes et des signes cliniques.

Désormais, pour soulager un mal du dos, votre traitant doit évaluer minutieusement certaines indications avant de vous proposer une chirurgie. Il ne doit pas s’en tenir uniquement aux symptômes comme des fourmillements ou des troubles de la sensibilité pour procéder à une opération. Aujourd’hui, la solution pour les maux du dos semble plutôt provenir des nouvelles techniques : la neuromodulation par exemple. Cette technique sert à modifier l’activité du système nerveux à partir de l’électricité ou de certains médicaments. La stimulation médullaire vise à filtrer une partie des douleurs ressenties à l’aide d’une électrode placée dans la colonne vertébrale du patient. D’après les premiers essais, c’est un traitement peu invasif, réversible et sans effets secondaires majeurs. Si votre mal de dos suscite donc de plus en plus de douleurs intenses, la neuromodulation pourrait être la solution idéale pour vous soulager.

Adopter les bonnes postures pour soulager le mal de dos

Peu importe la solution que vous choisirez pour traiter votre mal de dos, si vous n’adoptez pas les postures adéquates, la douleur ne passera pas. Le meilleur moyen de soulager vos maux consiste donc à prendre désormais les bonnes attitudes au travail et à la maison. En vous tenant correctement, vous permettez à votre corps de répartir équitablement la pression exercée sur la colonne vertébrale entre les différentes articulations. Voici quelques recommandations à suivre :

  • La position idéale debout : lorsque vous vous tenez debout, gardez la tête droite, le cou allongé et vertical, les épaules à l’horizontale, et décontractées, le ventre et les fesses rentrés (ceci permet de soutenir la colonne vertébrale), le bassin légèrement basculé en arrière, les genoux assez souples et les orteils bien à plat ;
  • La bonne position assise : sur une chaise ordinaire, installez-vous au fond et répartissez votre poids sur les fesses et les cuisses (vous pouvez soutenir le dos avec un petit coussin). Gardez les épaules basses, rejetées en arrière et décontractées, ne penchez pas la tête en avant, et serrez le ventre pour maintenir votre dos droit ;
  • La bonne posture au bureau : utilisez un siège incliné à 5 ° vers le bas afin de déporter le poids du corps des hanches vers les cuisses et celui des genoux vers le sol. Veillez aussi à travailler sur un plan incliné et changez souvent de position ;
  • La position allongée adéquate : peu importe la position que vous prenez pour dormir, évitez que le dos ne se creuse. Si vous vous couchez sur le côté, placez un petit coussin entre le creux de la taille et le matelas, sur le ventre, mettez le coussin sous les hanches, sur le dos, placez le coussin sous les genoux ;
  • Pour ramasser un objet au sol : pliez une jambe et penchez-vous en soulevant l’autre jambe tendue en arrière ou posez un genou à terre, juste à côté de l’objet à prendre.

Quelques solutions médicamenteuses pour soulager le mal de dos

Pour soulager votre mal de dos, vous pouvez aussi opter pour des médicaments. Mais dans ce cas, vous devez recevoir une ordonnance de votre médecin ! Voici quelques propositions qui vous aideront :

  • Les antalgiques : ils permettent de mieux supporter la douleur et se composent du paracétamol et de quelques dérivés de la morphine ;
  • Les anti-inflammatoires : ils servent à atténuer les douleurs excessives surtout pour les cas d’inflammation importante. Ils regroupent les non-stéroïdiens (aspirine, ibuprofène), les corticostéroïdes (pour un traitement à court terme) et les myorelaxants (ils peuvent provoquer de la somnolence) ;
  • Les antidépresseurs tricycliques : ils possèdent un effet antalgique modeste et permettent d’estomper les douleurs ;
  • Autres anti-inflammatoires : ils sont proposés sous forme de gels et de pommades à faire pénétrer par les pores de la peau.

Quelques autres conseils à suivre au quotidien

Vous devriez le savoir désormais, la prévention est le meilleur traitement. Pour soulager votre mal de dos, vous devez donc adopter les bonnes attitudes chaque jour. Pour vous aider à mieux vous organiser, voici quelques règles à suivre :

  • Évitez d’effectuer les exercices à froid : avant le début d’un jeu (golf, tennis, football, ski ou même billard), vous devez vous échauffer avec quelques étirements ;
  • Réalisez souvent un étirement courbé en avant : décontractez votre dos en inclinant votre buste vers l’avant durant 10 secondes en expirant lentement par la bouche. Ensuite, relevez-vous en déroulant chaque vertèbre et en inspirant par le nez ;
  • Essayez aussi l’étirement vers le haut : étirez vos bras au maximum vers le haut pendant 10 secondes (les talons relevés) en expirant lentement par la bouche. Puis, relâchez les bras vers le bas en inspirant par le nez pendant 8 secondes.

Pour soulager le mal de dos, vous pouvez également pratiquer des exercices de musculation. Dans une salle de gym ou chez vous, voici quelques recommandations :

  • Travail statique contre un mur ;
  • Assouplissement des muscles postérieurs de la cuisse ;
  • Exercices abdominaux : légère flexion, relevé de buste, etc.
Guillaume

A propos de l'auteur: Guillaume

Hématologue dans un grand centre hospitalier en région parisienne, je gère le site dondusang.net depuis 2019.

Tu pourrais aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *