Leucémie : définition, causes et symptômes

La leucémie, encore appelée « cancer du sang », est une maladie du sang qui affecte la production et le bon fonctionnement des cellules sanguines des malades. Elle se manifeste par de nombreux symptômes et est favorisée par plusieurs facteurs. Pour mieux comprendre cette maladie, il est important de connaître son mode de fonctionnement, ses causes, ses symptômes et ses traitements. Ce bulletin d’information vous dévoile tout sur la leucémie.

Qu’est-ce que la leucémie ?

La leucémie, également connue sous le nom de « cancer hématologique », est une maladie des tissus assurant la formation du sang dans l’organisme. Elle prend départ dans la moelle osseuse et se manifeste avec la fabrication inhabituelle des cellules dites « anormales » dans le sang. Encore appelées cellules leucémiques, ces dernières se multiplient, pullulent la moelle osseuse et peuvent devenir plus nombreuses que les cellules normales.

En réalité, ces cellules devraient mûrir et devenir des cellules sanguines normales et assurer des fonctions spécifiques. Mais, elles se retrouvent généralement bloquées dans le processus de maturité et restent dans un état immature. Ce qui fait d’elles des cellules anormales, car ne remplissant aucune fonction des cellules sanguines normales. Elles se répandent ensuite dans l’organisme pour empêcher le bon fonctionnement et la production normale des cellules sanguines. Faisons un tour d’horizon sur les constituants du sang afin de mieux comprendre cette maladie.

L’anatomie du sang révèle que ce dernier est constitué de 55 % de plasma et 45 % de cellules. Il s’agit notamment des globules blancs, des globules rouges et des plaquettes. Ces cellules sont formées dans la moelle osseuse, grâce aux cellules souches. Elles s’occupent de l’oxygénation, interviennent dans la coagulation du sang et protègent le corps des infections de toute nature. Ainsi, quand leur production est perturbée, c’est tout le corps qui en pâtit. D’où l’importance du bon fonctionnement de ces cellules sanguines pour l’organisme.

Quelles sont les grandes catégories de leucémie ?

Selon la vitesse de la propagation de la leucémie dans le sang, on distingue deux catégories du cancer du sang. Il s’agit de la leucémie aiguë et de la leucémie chronique.

La leucémie aiguë

La leucémie aiguë est caractérisée par l’immaturité, la prolifération et l’accumulation rapide des cellules anormales formées. Aussi appelées blastes, ces dernières ne remplissent pas les fonctions des globules blancs. Au contraire, elles exposent les malades aux infections, car leur fabrication affaiblit le système immunitaire. Ce qui en résulte, c’est l’apparition rapide (quelques jours ou semaines) des symptômes de la maladie. La leucémie aiguë progresse rapidement, ce qui nécessite une hospitalisation et un traitement dans les brefs délais.

La leucémie chronique

La leucémie chronique se distingue de la leucémie aiguë notamment par sa durée de propagation. En effet, la leucémie chronique évolue plus lentement. Elle peut progresser sur une période variable de quelques mois à plusieurs années. Ce qui retarde l’apparition des symptômes. Ce type de leucémie est caractérisé par la production en excès de globules blancs plus ou moins matures, qui ne fonctionnent pas de façon normale.

Quelles sont les différentes formes de leucémie ?

De façon générale, on distingue quatre formes de leucémie. Celles-ci se caractérisent par le degré de maturité des différentes cellules leucémiques. Il s’agit de la leucémie lymphoblastique aiguë, de la leucémie myéloblastique aiguë, la leucémie lymphocytaire chronique et la leucémie myéloïde chronique.

La leucémie Lymphoblastique aiguë (LLA)

La Leucémie Lymphoblastique Aiguë (LLA) est la forme de leucémie la plus fréquente chez les enfants. Elle se manifeste suite à une prolifération et une accumulation incontrôlées de globules blancs immatures dans le sang. Ce phénomène dérègle significativement la production de globules rouges et de plaquettes. Aussi connue sous le nom de leucémie lymphocytique aiguë, la LLA se manifeste de manière soudaine et évolue dans une période de temps réduite allant de quelques jours à quelques semaines seulement.

La leucémie Myéloblastique aiguë (LMA)

La Leucémie Myéloblastique Aiguë (LMA) apparait de manière imprévisible chez les sujets malades. Bien qu’elle soit susceptible de se déclarer chez les sujets de tout âge, la LMA est toutefois plus observée chez les adultes plutôt que chez les enfants. Elle entraîne une multiplication suivie d’une accumulation excessive des cellules sanguines connues sous le nom de myéloblastes. Il s’agit d’atypiques cellules sanguines immatures, qui perturbent le bon fonctionnement des cellules sanguines normales.

La Leucémie Lymphocytaire Chronique (LLC)

De façon générale, la Leucémie Lymphocytaire Chronique (LLC) se déclare chez les adultes ayant entre 60 et 70 ans. Les personnes atteintes peuvent ne pas avoir les symptômes de cette maladie durant plusieurs années, puis d’un coup, connaître une phase caractérisée par la croissance rapide des cellules leucémiques. Cela aboutit à la production d’un nombre plus élevé de cellules leucémiques que de cellules saines dans le sang. La LLC touche 2 fois plus les hommes que les femmes. Cependant, elle est la forme de leucémie la plus observée parmi les sujets atteints de cette maladie.

La leucémie Myéloïde chronique (LMC)

La Leucémie Myéloïde Chronique (LMC) est la forme de cancer du sang également connue sous les noms de « leucémie myélocytaire chronique » et « leucémie granuleuse chronique ». Elle se manifeste lentement, et ses symptômes apparaissent au fur et à mesure que le taux de cellules leucémiques dans le sang augmente. Cette forme de leucémie entrave moins la production des cellules sanguines normales. De plus, la LMC est associée à une anomalie chromosomique. Il s’agit du chromosome Philadelphie. Ce chromosome est observé chez 95 % des personnes atteintes d’une leucémie myéloïde chronique. Par ailleurs, la LMC est la plus répandue des formes de leucémie chronique chez les adultes de 25 à 60 ans.

Quelles sont les causes de la leucémie ?

Aujourd’hui encore, les causes de la leucémie sont mal comprises. Toutefois, les scientifiques s’accordent à dire que cette maladie du sang est liée aussi bien aux facteurs génétiques qu’environnementaux. En ce qui concerne les facteurs génétiques, ils ne sont généralement pas héréditaires, mais plutôt la manifestation d’anomalies génétiques (comme le chromosome Philadelphie avec la LMC) qui sont à l’origine du dérèglement des cellules souches de la moelle osseuse. On parle alors d’anomalie acquise. Toutefois, certaines pathologies génétiques à savoir la trisomie 21 (syndrome de down) et la maladie de Fanconi peuvent augmenter les chances de la survenue d’une leucémie chez les sujets atteints de ces pathologies.

Quant aux facteurs environnementaux, on a les radiations qui, d’ailleurs, peuvent causer des mutations génétiques. Aussi, une exposition aux produits chimiques cancérigènes tels que le benzène peut favoriser l’apparition de la leucémie. En outre, certains médicaments comme les immunodépresseurs et les cytostatiques peuvent également déclencher la maladie. Par ailleurs, certains agents pathogènes tels que les virus sont susceptibles de causer la leucémie. C’est d’ailleurs le cas du virus HTL qui est responsable d’un cas rare de leucémie au Japon.

Qui sont les personnes à risque pour cette maladie ?

Bien que la leucémie puisse atteindre tout le monde, certaines personnes sont plus à risque d’être atteintes de cette maladie. Il s’agit entre autres des :

  • Personnes exposées, pour des raisons professionnelles, à certaines substances chimiques ;
  • Personnes ayant subi une radiothérapie ou encore une chimiothérapie dans le cadre du traitement d’un cancer ;
  • Personnes exposées à une forte dose de radiation ;
  • Personnes ayant une prédisposition génétique. C’est le cas des vrais jumeaux. Si l’un développe une leucémie, surtout au cours des premières années de vie, l’autre a de fortes chances d’être atteint de la maladie ;
  • Personnes ayant un système immunitaire défaillant ;
  • Personnes atteintes de certains syndromes génétiques ;
  • Personnes présentant des troubles sanguins comme le syndrome myélodysplasique ;
  • Personnes qui fument.

Quels sont les symptômes de la leucémie ?

Il existe un grand nombre de symptômes évocateurs de la leucémie. Toutefois, ces derniers peuvent légèrement varier selon le type de leucémie. Néanmoins, certains de ces symptômes sont atypiques et font penser à la leucémie. Ainsi, au cours de la première phase de cette maladie, les personnes atteintes font des fièvres accompagnées de frissons.

La leucémie agit en affaiblissant le système immunitaire des malades. Ce qui les expose aux infections répétitives telles que les bronchites, pneumonies, angines chroniques, etc. Cette maladie réduit la production de plaquettes dans le sang. Ce qui provoque un trouble de coagulation. Il en résulte généralement des saignements (du nez, des gencives, de la bouche, etc.) et des ecchymoses sur le corps, sans aucun traumatisme apparent. D’ailleurs, il n’est pas rare de remarquer sur la peau des malades, de petites taches de sang.

Quand le corps est affaibli par les cellules malignes responsables de la leucémie, les malades ressentent une grande fatigue et manquent d’énergie. Ils sont vite essoufflés au moindre effort. De façon générale, ils ont le vertige et souffrent d’évanouissements. Du fait de la réduction du nombre de cellules sanguines normales dans le sang, les sujets atteints de la leucémie sont pâles. Ils sont anémiés et subissent une perte de poids inexpliquée. Aussi, en raison du gonflement de la rate et du foie, ils peuvent avoir une sensation de pesanteur sous les côtes gauches.

Comment est diagnostiquée la leucémie ?

Les symptômes de la leucémie ne sont pas suffisants pour déclarer qu’une personne est atteinte. Car la plupart de ces symptômes sont communs à d’autres maladies. D’où la nécessité de faire des examens pour diagnostiquer le mal ! Ainsi, quand un malade est suspecté d’être atteint de la leucémie, des analyses de sang sont faites. Ces analyses permettent de connaître le nombre des globules dans le sang, ainsi que leur forme. Toutefois, un examen de sang n’est pas toujours suffisant pour diagnostiquer la maladie. Dans ce cas, un examen de la moelle osseuse sera nécessaire. Généralement, le prélèvement s’effectue dans le sternum ou le bassin, à l’aide d’une aiguille. Tous deux, les examens de sang et de moelle osseuse, sont généralement suffisants pour confirmer le diagnostic de la leucémie.

Comment prévenir la leucémie ?

La prévention de la leucémie est difficile, puisque les causes qui en sont à l’origine ne sont pas vraiment maîtrisées. De même, il est très difficile de faire un dépistage précoce de la leucémie. En raison de la manifestation de cette maladie, son diagnostic précoce est presque impossible. Toutefois, il est possible de réduire les probabilités d’être atteint de cette maladie, en agissant considérablement sur les facteurs de risque.

En tête de liste, il faut éviter les radiations. Les professionnels exposés doivent se protéger convenablement. De même, il est recommandé d’éviter la consommation ainsi que l’utilisation des substances chimiques cancérigènes (pesticides, insecticides, etc.). Il faut donc préconiser la consommation des aliments bio, des aliments riches en vitamine C, des fruits et légume ainsi que les protéines.

Par ailleurs, il est souhaitable de vivre loin des stations-service et des lignes à haute tension. Sans oublier qu’un mode de vie saine est également indispensable pour éviter au maximum cette maladie. Ainsi, il est d’une importance capitale de pratiquer une activité physique régulière, d’éviter le stress, de ne pas fumer et d’éviter l’obésité.

Quelles sont les chances de guérison de la leucémie ?

Longtemps restée incurable, la leucémie est aujourd’hui vaincue grâce à la révolution médicale. De nos jours, il existe plusieurs traitements efficaces contre la leucémie. La médecine a évolué à un tel point qu‘aujourd’hui, les malades ont de fortes chances de guérison variant de 30 à 95 %. Cette chance est toutefois fonction du type de leucémie, de son stade, de l’âge du malade et de la réaction de son organisme face aux différents traitements. Il faut remarquer que la médecine fait des prouesses pour vaincre cette maladie et continue de progresser chaque jour dans ce sens. La chimiothérapie se révèle très efficace pour traiter les enfants, mais aussi les adultes. Et quand il y a des cas de rechute, la greffe de moelle s’avère très efficace. Ce qui est encore plus rassurant, c’est qu’il y a plusieurs recherches en cours qui ont pour objectif d’améliorer l’état de santé des malades en mettant au point de meilleurs traitements.

Quels sont les traitements de la leucémie ?

Il existe plusieurs options de traitement de la leucémie. Elles varient selon la forme de leucémie, l’âge du malade et son état de santé. Ces traitements ont pour objectif d’éliminer les cellules leucémiques sans détruire les cellules sanguines normales. Au nombre de ces traitements, on a : la chimiothérapie, la radiothérapie, la thérapie ciblée, la greffe (ou encore autogreffe) de la moelle osseuse (ou de cellules souches) et le traitement de soutien. Même après un traitement réussi, le patient doit être suivi de façon régulière durant plusieurs années (environ 5 ans), et ce, même s’il n’a plus aucun signe de la leucémie. Il faut noter que ces traitements ne sont pas toujours faciles à vivre. Toutefois, les médecins et les proches sont d’un grand soutien qui aide à traverser plus facilement cette mauvaise passe.

Au regard de ces informations, on peut dire que la leucémie est une maladie du sang difficile à prévenir qui peut apparaître chez tout le monde, à n’importe quel âge. Mais, il est possible de minimiser ses chances de faire cette maladie en évitant certains facteurs de risques. Toutefois, les personnes atteintes bénéficient aujourd’hui d’un bon accompagnement et des traitements adéquats leur permettant de bien guérir.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *