Hématidrose et porphyrie : l’essentiel à propos de ces maladies de peau 

Aussi rares qu’étranges, l’hématidrose et la porphyrie sont deux maladies méconnues du commun des mortels. L’ignorance de ces derniers leur fait parfois associer ces maladies à des conceptions mystiques, alors qu’elles pourraient s’expliquer de manière rationnelle par la science. Informez-vous donc à propos pour ne plus paraitre inculte.

La problématique des soucis de santé liés à la peau

La peau est l’organe externe qui occupe la plus grande superficie du corps humain. Un problème de peau mineur est donc plus facilement détectable qu’un problème qui relève des organes internes. Toutefois, ces problèmes facilement détectables ne sont pas tous fatals, et devraient même être soignés sans tarder puisqu’ils arrivent à être détectés dès leur commencement. Il ne faudrait donc point hésiter à soigner sa peau lorsqu’une éruption cutanée inexplicable survient. Certaines autres maladies telles que les mycoses génitales affectent aussi autant les hommes que les femmes, à la lueur des problèmes de peau qui ne font exemption de personnes. En tout état de cause, traiter les mycoses vaginales après avoir consulté un spécialiste est l’action qui doit être prise sans retenue. Il ne faudrait pas atteindre d’être atteint de pathologies comme l’hématidrose ou la porphyrie (abordées ci-dessous) avant de se ruer à l’hôpital.

Hématidrose ou la maladie de la sueur de sang

À l’entendre, une maladie qui provoque des sueurs de sang parait assez irréelle. Pourtant, cette maladie peu commune existe bel et bien. L’hématidrose est une pathologie qui se manifeste par la sécrétion de sang ou dans certains cas d’un liquide rougeâtre par les glandes sudoripares. Rappelons-le, les glandes sudoripares sont à l’origine de la sécrétion de la sueur, sueur qui, dans les conditions normales, est censée être incolore et inodore. Cette pathologie intrigue donc l’entourage des personnes atteintes, car sa manifestation sort de l’ordinaire. Étrangement, l’hématidrose serait due et favorisée par l’anxiété ou un état de stress très intense qui entraine une constriction des vaisseaux sanguins au niveau de la peau.

Caractère rarissime de l’hématidrose

Ces récentes années, des cliniciens marocains ont pu faire part du cas d’une fille de 11 ans qui non seulement atteint d’hématidrose, mais aussi d’haemolacria (encore appelé larme de sang). Un autre cas a aussi été signalé en 2017, cette fois-ci en Italie où une jeune femme de 21 ans fut son apparition le visage tout en sang. Toutefois, pas plus de 18 cas ont été détectés sur le plan mondial en 2013, confirmant ainsi que l’occurrence de cette effrayante maladie est très faible.

La porphyrie : cette maladie qui fait penser au vampirisme

Une pensée populaire et exploitée dans l’univers de la science-fiction veut que certains humains au teint assez pâle soient obligés de se cacher du soleil et de consommer du sang humain pour survivre. Et si vous appreniez que ce genre de personnes existait ? Rassurez-vous, les personnes qui souffrent de la porphyrie ne sont pas des rôdeurs de nuit aux dents pointues prêts à vous sauter à la gorge. Leur couleur de teint pâle, leur peau très sensible aux rayons UV du soleil et leur fréquent besoin de transfusion sanguine sont les seuls faits avérés.

Plein feu sur la porphyrie

Il s’agit en fait d’une affection causée par l’accumulation de certaines substances chimiques liées aux protéines qui entrent dans la formation des globules rouges. Cette substance chimique en question est la porphyrine, molécule protéine qui transporte l’oxygène. Assez rare, on recense entre 1 à 9 personnes atteintes sur 100 000 de par le monde. Que savoir davantage sur la porphyrie ? Eh bien :

  • la porphyrie est incurable, mais un traitement médical peut soulager le patient ;
  • un diagnostic médical minutieux doublé de test laboratoire et d’imagerie doit être fait pour confirmer ce mal ;
  • dans les cas les plus critiques, en plus de la peau, le système nerveux et d’autres organes peuvent être affectés si bon soin n’est dispensé.
0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *