Hématophobie : Cinq informations utiles à avoir sur cette phobie !

L’hématophobie est une phobie très fréquente qui touche aussi bien les hommes que les femmes. Selon les données fournies par l’Organisme Mondial de la Santé, elle occuperait la troisième place en termes de fréquence sur le plan mondial. L’hématophobie impacte négativement la santé de l’individu et peut devenir très incommodante dans la vie pratique si elle n’est pas prise en charge. Découvrez dans la suite de cet article tout ce qu’il faut connaitre de l’hématophobie.

Hématophobie : Présentation

L’hématophobie est une affection phobique définie par la peur viscérale du sang. Une personne atteinte de cette phobie entrera dans un état de crise à la vue du liquide rouge ou juste à l’idée d’être en contact. Selon certains chercheurs, cette phobie ne se limite pas uniquement à la simple vue du sang. En effet, les hématophobes peuvent avoir peur :

  • de se blesser ;
  • de voir une tierce personne être blessée ;
  • des aiguilles et couteaux ;
  • de tout objet tranchant ou pointu pouvant occasionner des blessures ;
  • du milieu médical.

Hématophobie : Quelles sont les causes de cette phobie ?

Certains psychologues justifient l’hématophobie comme la crainte de mourir. En effet, le sang est un liquide vital qui fait fonctionner l’ensemble de l’organisme. Dès lors qu’il n’est plus à l’intérieur du corps, les hématophobes l’interprètent automatiquement comme un danger pouvant entrainer la mort. Ainsi, par peur de se vider de leur fonction vitale, ils sont en état d’alerte maximal dès qu’ils aperçoivent une goutte de sang.

Pour d’autres psychologues, l’hématophobie trouverait sa source enracinée dans le passé de chaque individu et plus précisément dans l’enfance. En effet, elle peut se développer si l’individu a été témoin, dans son enfance, d’un évènement douloureux qui a occasionné beaucoup de sang. Que ce souvenir stressant ait été vécu directement par lui-même ou par quelqu’un dans son environnement proche, il s’en trouve sérieusement affecté, ce qui développe sa phobie.

Hématophobie : Comment traiter cette phobie ?

Selon plusieurs médecins, l’hématophobie pourrait efficacement être traitée grâce aux thérapies cognitives et comportementales. Ces thérapies ont pour principal objectif d’instaurer un certain équilibre entre les réactions, les émotions et les pensées. Cette technique a longtemps démontré son efficacité pour le traitement de plusieurs autres phobies. Ainsi, elle a été présentée, à la suite de diverses études, comme la solution la plus efficace contre l’hématophobie.

Aujourd’hui, pour profiter des séances de thérapies cognitives et comportementales, vous n’avez plus besoin de vous déplacer vers un psychologue. En effet, grâce à l’émergence de la technologie, il existe des plateformes spécialisées qui permettent de profiter d’une thérapie en ligne. Ces plateformes proposent, en effet, un programme interactif complet pour recevoir un traitement contre différentes phobies. Ce programme est dirigé par un psychologue professionnel qui à l’aide d’outils modernes et d’exercices spécifiques vous aidera à surmonter efficacement votre crainte. Pour avoir droit à ce programme, il vous faudra juste :

  • vous rendre sur une plateforme spécialisée comme Psynergy ;
  • télécharger gratuitement l’application proposée ;
  • renseigner un formulaire : les réponses que vous fournirez permettront de préciser la phobie dont vous souffrez et de déterminer son niveau d’évolution ;
  • entamer votre traitement : un psychologue spécialisé se mettra entièrement à votre disposition. Avec lui, vous aurez à dialoguer régulièrement et à réaliser des débriefings vidéo. Ce spécialiste vous demandera de réaliser différents exercices personnalisés pour vous permettre de vous libérer de vos phobies. En fonction de votre évolution, le spécialiste fera des réajustements afin d’adapter les exercices à votre niveau.

À un moment donné de votre traitement, vous pouvez faire des tests afin d’évaluer vos progrès. Comme test, vous pouvez, par exemple, décider de faire un don de sang.

Quels sont les exercices proposés par le psychologue ?

Au cours de votre thérapie, le psychologue vous soumettra à une batterie d’exercices selon le degré de votre phobie. Vous serez amené à réaliser :

  • des exercices comportementaux : le thérapeute vous aide à apprendre de nouvelles attitudes telles que la désensibilisation, la confiance en soi, l’exposition ;
  • des exercices émotionnels : ils ont pour but de vous faire prendre connaissance de vos émotions et de les accepter pour pouvoir mieux les contrôler. Ici, vous vous essayerez à des exercices corporels pour vous détendre, à la relaxation, ainsi qu’à la méditation ;
  • des exercices cognitifs : leur objectif est de vous aider à mieux reformuler vos pensées en éliminant les pensées utopiques et non réalisables. Pour ce faire, le thérapeute vous soumettra à une analyse rationnelle, à un examen fonctionnel, à une auto-observation de vos pensées ainsi qu’à un réaménagement cognitif.

Pourquoi opter pour la thérapie en ligne ?

Consulter un psychologue en ligne pour soigner l’Hématophobie présente une panoplie d’avantages très intéressants. Cette méthode de consultation est pratique puisqu’elle ne nécessite pas de se déplacer vers un cabinet. Ainsi, vous n’aurez pas à parcourir des milliers de kilomètres pour rencontrer votre spécialiste. À l’aide de votre téléphone ou votre ordinateur, vous pourrez communiquer librement avec lui. Ainsi, la consultation en ligne est parfaite pour les personnes qui ont un emploi du temps chargé et ne peuvent pas se libérer. De plus, cette forme de consultation est idéale pour les personnes qui ont des soucis de santé, pour les personnes âgées et pour les handicapés.

La thérapie en ligne est beaucoup plus discrète. En vous rendant dans un cabinet, la probabilité que vous croisiez une connaissance ou un ami est forte. Cependant, en consultant en ligne, vous recevrez votre traitement confortablement assis chez vous ou au travail et dans la plus grande discrétion. Par ailleurs, il est important de préciser que consulter un psychologue en ligne est une réponse efficace aux besoins de distanciation sociale instaurer en raison du COVID-19.

Consultation en ligne et une consultation en cabinet : Quelles sont les différences ?

Entre la consultation en ligne et en cabinet, il existe un large panel de différences à plusieurs niveaux :

  • au niveau du prix : pour une séance en cabinet, vous devez prévoir un budget entre 70 et 100 euros dépendant de la notoriété du professionnel que vous consulterez. Cependant, pour une thérapie en ligne, vous devez prévoir une somme de 40 euros pour 15 jours de consultation. Ainsi, la thérapie en cabinet vous reviendra de façon mensuelle à 140 euros minimum tandis que la thérapie en ligne vous coûtera 80 euros. La différence de prix est assez remarquable entre les deux types de consultations ;
  • au niveau du nombre d’échange avec le spécialiste: le psychologue en cabinet reçoit régulièrement beaucoup de monde. Ainsi, les patients ont souvent droit à une séance tous les 15 jours. En revanche, lorsque vous optez pour une consultation en ligne, vous pourrez discuter avec votre psychologue plusieurs fois par semaine, ce qui favorise une plus rapide guérison ;
  • au niveau des horaires : pour une thérapie en cabinet, vous devez vous soumettre aux horaires de travail du psychologue. Ceux-ci sont généralement entre 8h et 18 h ou entre 9h et 19h. En optant plutôt pour une consultation en ligne, vous avez la possibilité de contacter votre thérapeute quand vous voulez. Ainsi, que ce soit, le soir après le boulot ou à votre pause, ce spécialiste se mettra à votre entière disposition pour vous écouter ;
  • au niveau de la durée : pour espérer une libération totale de votre phobie avec une consultation en cabinet, vous devez suivre entre 10 et 20 séances. Quant à la thérapie en ligne, elle se déroulera sur trois mois. Le but du spécialiste est de s’assurer que vous êtes complètement libéré de votre phobie et prêt à affronter la vie.  

Hématophobie : Comment identifier les symptômes ?

Les symptômes de la peur du sang se traduisent de diverses façons d’un patient à un autre. Cette phobie peut s’exprimer chez certaines par un malaise vagal. En effet, à la vue du sang, le rythme cardiaque et la tension artérielle de certains patients baissent drastiquement occasionnant ainsi une perte de connaissance. À part ce malaise, l’hématophobie peut déclencher des troubles d’anxiété, des nausées ou vomissements, le vertige. Certains patients peuvent ressentir une profonde fatigue ou même être en proie à des maux de ventre. Ils peuvent aussi devenir très pâles et commencer par trembler. Par ailleurs, l’hématophobe peut également s’opposer à toute situation devant occasionner la vue du sang (transfusion sanguine, prise de sang pour examen, don de sang).

Hématophobie : Comment faire un don de sang ?

Les personnes atteintes d’hématophobie ont beaucoup de mal à faire des dons de sang malgré leur bonne volonté. Cependant, certains psychologues affirment qu’en travaillant leur mental, ceux-ci seront bien en mesure de donner de leur liquide vital pour sauver des vies. En effet, outre les séances de thérapie en ligne, ces spécialistes conseillent de pratiquer par exemple des techniques de relaxation qui permettront de calmer votre angoisse. Ces techniques peuvent être couplées avec des pensées positives qui vous permettront d’accroitre votre confiance en soi. Dès que vous vous présentez au centre de collecte, il est conseillé d’informer le personnel de votre phobie afin que ceux-ci puissent vous offrir l’accompagnement nécessaire.

Cependant, si vous ne vous sentez pas du tout prêt pour passer à l’acte, il est conseillé de ne pas vous efforcer au risque de déclencher une crise ou autre conséquence néfaste pour votre santé. Vous pouvez vous rendre utile autrement en apportant par exemple votre précieux aide de façon bénévole lors des campagnes de collecte de sang.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *