Diabète : 5 aliments à consommer pour lutter contre le diabète

Le diabète est une maladie qui se caractérise par une hyperglycémie chronique (un excès de sucre dans le sang) et donc, un taux de glucose au-delà de la norme requise. En d’autres termes, il s’agit d’un trouble lié à l’assimilation, à l’utilisation et au stockage des sucres apportés par l’alimentation. En effet, lorsque nous mangeons, le taux de sucre dans le sang s’accroit. Les glucides sont donc transformés en glucose. Il est alors nécessaire de surveiller son alimentation lorsque vous souffrez du diabète. Dans cet article, nous vous aidons à prioriser certains aliments dans votre consommation afin de mieux contrer et prévenir le diabète. En général, ces aliments ont un faible index glycémique et contiennent une dose importante de fibres, agissant favorablement sur la glycémie.

Le pois chiche

Le pois chiche est une espèce végétale (dicotylédones) de la famille des légumineuses, originaire de la méditerranée orientale. Il s’agit d’une plante herbacée annuelle qui est cultivée pour ses graines comestibles : les pois chiches. Il détient une haute teneur en glucides assimilables et un fort pourcentage en protéines végétales. Particulièrement intéressant sur le plan nutritionnel, il fait partie des légumes secs les mieux appréciés. Le pois chiche est :

  • Un produit riche en amidon et protéines ;
  • Source de fibres et de vitamines B9 : il favorise ainsi un renouvellement cellulaire, conseillé pour les femmes enceintes pour le développement du fœtus. C’est également un allié pour les enfants en croissance et les personnes convalescentes ;
  • Un excellent substitut à la viande : il est riche en protéines végétales et en amidon (glucide complexe), en vitamines et en minéraux. Il a l’avantage d’être pauvre en graisse et sans cholestérol, ce qui fait de lui une bonne alternative à la viande.

Il se décline généralement sous forme sèche, en boite ou en farine. Le pois chiche contient également du : magnésium, du fer, du cuivre, du manganèse et du phosphore. Des études effectuées sur les humains permettent d’indiquer que la consommation du pois chiche peut amener à une réponse glycémique plus faible contrairement à ce que pourrait amener les produits à base de blé ou par la caséine du lait. Ce qui fait de ce légume un allié par excellence pour les personnes souffrant de diabète. La consommation du pois chiche a donc d’importants avantages et permet de contrer efficacement le diabète. Vous découvrirez beaucoup plus en détail les bienfaits de cet aliment sur naturopat.fr.

La cannelle

La cannelle est une épice très utilisée que ce soit en cuisine ou en médecine traditionnelle, notamment ayurvédique. Depuis l’antiquité, elle est bien connue pour ses bienfaits sur l’organisme en l’occurrence son écorce. La cannelle existe en deux variétés : la cinnamomum verum (cannelle Ceylan) appelée vraie cannelle et la cinnamomum aromaticum (cannelle d’Indonésie ou de Chine) appelée fausse cannelle. Cependant, pour bénéficier des vertus de la cannelle, la variété ne joue pas un rôle, car elles ont toutes les mêmes effets sur la santé à une exception près : la coumarine. Il s’agit de la concentration en coumarine qui n’est pas identique au niveau des deux variétés.

La cannelle est composée essentiellement pour 100 g :

  • 266 kcal (13 % apports journaliers recommandés) ;
  • 3,96 g de protéines (8 % apports journaliers recommandés) ;
  • 36,6 g de glucides (14 % d’apports journaliers recommandés) ;
  • 1,88 g de lipides (pour 3 % d’apports journaliers suggérés).

Elle contient également des acides gras saturés, mono-insaturés, polyinsaturés, les fibres et des minéraux. En consommant la cannelle, vous apportez des vitamines à votre organisme. Tous ces éléments font de la cannelle un excellent allié pour lutter contre le diabète. Il a un effet positif sur la glycémie et le taux de mauvais cholestérol dans le cadre du traitement du diabète de type 2. En lieu et place du sucre, vous pourrez alors sucrer votre café avec un peu de cannelle et de chocolat noir en poudre.

L’aubergine

L’aubergine est un légume qui renferme beaucoup d’antioxydants et des composés efficaces dans la réduction de la glycémie et du cholestérol. En apparence, l’aubergine a une peau violette lisse et brillante. Sa chair est blanche et a une forme allongée. C’est le fruit d’une plante herbacée de la famille des solanacées, proche de la tomate et de la pomme de terre. Après cuisson, l’aubergine devient pauvre en calories et riche en eau et en fibres avec une bonne concentration en minéraux (potassium, cuivre, manganèse et le sélénium) et vitamines. Ce qui fait de l’aubergine un légume santé et minceur. Sur le plan des vitamines, elle contient essentiellement des vitamines du groupe B (B1, B6 et B9).

Pour les personnes souffrant du diabète, l’aubergine contient des fibres et des polyphénols qui contribuent à empêcher partiellement l’action d’une enzyme digestive, diminuant l’index glycémique du repas et réduisent l’élévation de la glycémie dans le sang. En plus de cela, l’effet antioxydant de l’aubergine permet de limiter le stress oxydatif, qui constitue un facteur aggravant pour le diabète de type 2. Il est conseillé de consommer une portion de 200 g par repas et de les alterner le plus possible afin de couvrir l’ensemble de vos besoins vitaminiques et minéraux.

« Le Dr Kalidas Shetty, professeur au département des sciences des aliments de l’Université du Massachusetts, a étudié de près les effets de l’aubergine sur la santé humaine. Selon ce dernier, des extraits d’aubergine pourraient inhiber les enzymes digestives qui transforment la nourriture en glucose ».

En dehors de son action positive sur le diabète, l’aubergine est également conseillée dans les cas d’hypocholestérolémiante et pour prévenir le cancer.

Les épinards

Les épinards sont très peu caloriques et ont un faible index glycémique. Par ailleurs, cette plante provenant de l’Iran est très riche en acide alphalipoique, un antioxydant de taille qui agit sur le rythme d’élimination du sucre présent dans le sang, de même qu’en fibres. La consommation de l’épinard est donc recommandée, car elle a un pouvoir rassasiant et vous ne risquez aucune augmentation de poids si vous êtes diabétique.

Très connu pour sa haute teneur en fer, l’épinard apporte à l’organisme une qualité de vitamines et minéraux. La plupart des antioxydants contenus dans l’épinard seraient bénéfiques pour les yeux. Manger plus d’épinards contribue à réduire le diabète de type 2 (la forme la plus répandue dans le monde) selon une étude publiée dans le British Medical Journal (BMJ).

En dehors du diabète, les épinards contribuent à garder une bonne densité osseuse. Ce qui permettrait de réduire les risques d’ostéoporose et de fracture. En effet, l’épinard est très riche en vitamine k, en magnésium, en calcium et en potassium.

Le gingembre

Originaire des Indes, le gingembre est une plante vivace à racine tuberculeuse, très cultivée pour son rhizome irrégulier et rugueux. Les bienfaits du gingembre sont multiples pour la santé. Au-delà de sa qualité aphrodisiaque, elle participe à l’amélioration de la digestion. Selon des recherches menées dans ce sens, le gingembre est bénéfique pour l’entretien de la flore intestinale et facilite la digestion.

Par ailleurs, le gingembre a un effet positif sur le diabète. En effet, la consommation de 3 g de poudre de gingembre durant 8 semaines chez des personnes atteintes de diabète de type 2 permet de réguler le taux de glycémie présent dans le sang. L’extrait de gingembre diminuerait les valeurs de glycémie à jeun et d’hémoglobine glycérique en plus d’améliorer la résistance à l’insuline.

D’autres aliments sont tout aussi bénéfiques pour lutter et contrer le diabète. Il s’agit par exemple des céréales entières, les graines de chia, le ginseng américain, la viande maigre, les prunes, les poires, le pamplemousse, l’artichaut, la noix de coco, la levure de bière, les graines de lin, les poissons riches en Oméga 3, etc. Il est également nécessaire d’observer une hygiène alimentaire pour se prémunir contre le développement du diabète.

Les dangers liés au non-traitement du diabète

Le diabète lorsqu’il n’est pas traité peut occasionner des complications à court terme et à long terme. En effet, en cas de mauvais contrôle de la glycémie, le patient risque de développer :

  • La cécité ;
  • La cataracte ;
  • La thrombose ;
  • Les troubles sexuels ;
  • Les maladies cardiovasculaires ;
  • Les neuropathies ;
  • La perte auditive ;
  • Etc.

Pendant longtemps, les études n’ont pas démontré le lien entre le diabète et les troubles auditifs. Mais depuis peu, les études ont révélé que le risque de troubles auditifs est deux fois plus grand chez les personnes diabétiques contrairement aux non-diabétiques. En effet, ce sont les changements pathologiques liés au diabète qui entraînent des lésions au niveau des vaisseaux sanguins ou du système neural de l’oreille interne. Ce qui cause une perte auditive neurosensorielle. Si vous souffrez du diabète, l’idéal serait de consulter un médecin spécialiste des questions auditives qui saura poser un diagnostic complet et faire suivre un traitement adéquat. Cliquez ici pour en savoir plus sur ce médecin, qui est habileté à traiter les oreilles puisque vous ne pouvez pas le traiter vous-même. Notez que parmi les groupes d’âge, les sujets féminins de 60 à 75 ans seraient plus disposés à avoir des troubles auditifs que tout autre groupe selon une étude menée par le Dr Derek J. Handzo aux États-Unis.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *