Devenir infirmière libérale : qualités requises et démarches à effectuer !

Cette corporation reste accessible à tous les détendeurs du diplôme d’État exigé. Vous devez simplement remplir les formalités nécessaires. Le véritable challenge concerne les défis à relever. Comment constituer facilement votre patientèle ? Quelles aptitudes personnelles développer pour exercer dans les meilleures conditions et donner satisfaction à vos clients ?

Infirmière libérale, une liberté d’organisation

Avec un tel métier, vous exercez de manière indépendante et sous votre responsabilité personnelle. Vous n’intervenez plus dans un hôpital public dès que vous accédez à cette corporation. Vous opérez plutôt dans un cabinet. Bien évidemment, vous pourrez assister vos patients à leurs domiciles. Vous devenez entièrement autonome. Mais, vous pratiquez vos activités de soins conformément au code déontologique et éthique. Vos habitudes professionnelles différeront un peu de celles des salariés. Vous passerez beaucoup plus de temps avec vos clients. Vous devez généralement les suivre sur une période plus ou moins longue en fonction des pathologies dont ils souffrent. Cela vous permettra de nouer une relation de confiance mutuelle entre vous et les individus pris en charge.

Une infirmière libérale représente un véritable chef d’entreprise. Elle n’obéit à aucun supérieur hiérarchique. Elle met librement en place son organisation et sa propre répartition des tâches. Elle planifie ses activités sur la base du nombre de patients à assister. Elle s’occupe personnellement de la comptabilité et des finances ainsi que des démarches administratives. Vous ne disposez pas d’horaires fixes de travail lorsque vous exercez un tel métier. Aucune restriction vestimentaire ne s’impose à vous. Pour cette profession, le Code de la santé publique a prévu une obligation de continuité des soins sans compensation financière. Vous pourrez vous retrouver au chevet de vos clients tous les jours de la semaine. Vous travaillerez en moyenne 53 heures d’activité hebdomadairement. Bien évidemment, cela se traduira par une rémunération nettement plus importante. Toutefois, vous ne bénéficiez pas de congés payés. Oubliez également les arrêts maladie. Difficilement, vous réussirez à obtenir quelques jours de vacances. La retraite intervient à 67 ans.

Infirmière libérale, un vaste domaine d’intervention

Le Code de santé publique a énuméré l’ensemble des prestations que peuvent proposer ces professionnels. Vous pourrez réaliser un diagnostic ou un dépistage aussi bien en cabinet qu’à domicile. Vous avez également la possibilité de traiter des patients. Les services prodigués par ces infirmières se répartissent en 3 différentes catégories.

  • Les soins à la maison impliquent une prise en charge personnalisée et une surveillance en temps réel de l’individu alité.
  • Les clients peuvent vous solliciter pour des injections ou des prélèvements spécifiques pour des tests de dépistage.
  • La loi vous autorise aussi à effectuer des perfusions, des pansements, etc.

Infirmière libérale, une profession réglementée

Pour intégrer cette corporation, vous devez remplir les conditions prévues par la convention nationale des infirmiers libéraux.

  • Vous devez justifier d’un diplôme d’État obtenu en France, en Suisse ou dans un pays membre de l’Union européenne.
  • La loi exige également une expérience professionnelle sur les 6 dernières années qui précèdent votre demande. Vous devez exercer pendant au moins 24 mois effectifs auprès d’une équipe de soins généraux. Cela implique 3200 heures de travail. Cela prouve que le postulant a prodigué des traitements sous la direction d’une infirmière-cadre ou d’un médecin. Vous pouvez aussi faire valoir les compétences acquises après 3200 heures comme remplaçante d’une infirmière libérale. La loi exige une expérience d’au moins 2400 heures pour les intérimaires auprès d’une équipe de soins généraux. La réglementation prévoit également 36 mois de pratique professionnelle dans un cas spécifique. Cela s’impose aux postulantes qui n’ont pas exercé lors des 6 dernières années avant leur demande.
  • Le choix de l’emplacement doit prendre en compte les zones « sur dotées ». Dans ces territoires, vous ne pourrez ouvrir un cabinet que si une infirmière libérale déjà installée décidait de vous céder son activité. L’État a prévu des conditions nettement plus avantageuses dans les autres endroits pour encourager le passage à la profession libérale dans ce secteur. Pour en savoir plus, renseignez-vous auprès de la caisse d’Assurance maladie de votre localité. Des agents vous fourniront des informations fiables sur le statut de la zone et les différentes formalités requises. Vous avez aussi la possibilité de consulter la carte de dotation de votre région en infirmiers libéraux.

Les rémunérations peuvent rapidement grimper dans cette corporation. La convention nationale des infirmiers a prévu des tarifs réglementaires. Toutefois, vous pouvez choisir de fixer librement vos honoraires.

Infirmière libérale, les démarches réglementaires

La détention d’un diplôme d’État dans le domaine représente le principal prérequis. Avant de commencer à pratiquer de manière indépendante, vous devez accomplir les formalités prévues. Cela intervient en différentes phases.

  • La première étape consiste à enregistrer votre diplôme d’État à l’Agence régionale de la santé. Cela vous permet d’obtenir votre numéro ADELI. L’inscription à l’ordre national des infirmiers s’impose également depuis 2016. Vous devez aussi vous mettre à jour au niveau de la Caisse primaire d’assurance maladie locale en vue de la délivrance de votre carte professionnelle de santé.
  • À la seconde phase, vous créez officiellement votre structure après avoir choisi son statut juridique. Vous la déclarez auprès du Centre de formalités des entreprises dans un délai de 8 jours.
  • Vous avez aussi l’obligation de vous affilier à la caisse autonome de retraite et de prévoyances des infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et des orthoptistes (CARPIMKO) dans un délai de 30 jours après le début de votre exercice.
  • La dernière étape consiste à adhérer à l’Association de Gestion Agrée. Cela vous permet de bénéficier de certains avantages fiscaux. Vous échappez à une majoration de 25 % de votre impôt sur le revenu. La souscription d’une assurance de responsabilité civile et professionnelle représente aussi une obligation.

Vous devez impérativement lancer votre propre société lorsque vous souhaitez devenir une infirmière libérale. Cela implique un choix entre les différentes formes juridiques existantes.

  • La plupart de ces professionnels de la santé optent pour la création d’une entreprise individuelle. Ce statut reste très apprécié en raison de sa souplesse au plan fiscal. L’imposition intervient directement sur vos revenus.
  • L’EIRL séduit aussi les infirmières libérales. Avec ce choix, vous pouvez retenir l’impôt sur les sociétés comme régime fiscal.
  • La loi vous autorise à créer votre cabinet avec un ou plusieurs associés diplômés d’État. Dans ce cas, vous avez la possibilité de mettre en place une société civile professionnelle (SCP). Avec une telle forme juridique, les décisions se prennent après un vote. Plusieurs infirmières désireuses de travailler de manière autonome peuvent s’entendre pour lancer une société d’exercice libérale (SEL). Vous pouvez créer une SELARL, une SELAS, une SELAFA ou une SELCA avec vos associés.

À la fin de ces formalités, vous pourrez pratiquer légalement et en toute indépendance conformément aux textes réglementaires en vigueur dans le secteur d’activité.

Infirmière libérale, une rémunération très intéressante

Après l’accomplissement des différentes formalités et le lancement de votre activité, vous pouvez espérer un revenu de 5 000 € à 6 000 € bruts par mois. Cela représente pratiquement le double de ce que gagnent les homologues qui exercent dans les milieux hospitaliers. L’engouement suscité par ce métier s’explique d’ailleurs par cet avantage pécuniaire. Vous pouvez enregistrer quelques difficultés au début. Mais, vous parviendrez très rapidement à relever vos principaux défis avec un peu de courage et de détermination. N’hésitez pas à utiliser une plateforme qui sert d’intermédiaire entre les patients et les agents de santé. Vous vous y inscrivez comme une infirmière libérale. Cela vous permettra de dénicher facilement des clients à proximité de votre lieu d’installation. Le processus reste assez simple.

  • Vous commencez par ouvrir un compte sur une plateforme qui propose ce service de mis en relation. Vous intégrez automatiquement un annuaire de professionnels.
  • Vous recevez des offres de prestation chaque fois qu’une personne de votre zone d’exercice introduit une demande de prise en charge médicale.
  • Vous pourrez contacter directement un client que vous souhaitez soigner. Vous en profitez pour finaliser le rendez-vous afin de le rejoindre à son domicile au moment convenu.

Cette solution vous aide à constituer rapidement votre patientèle. Cela vous garantit une rémunération intéressante dès les premiers mois du lancement de votre cabinet. Bien évidemment, vous n’y parviendrez que si vous réussissez à donner satisfaction à vos clients.

Devenir infirmière libérale vous garantit une rémunération plus intéressante et une plus riche expérience professionnelle.

Infirmière libérale, les qualités requises

Les compétences et l’accomplissement des formalités ne suffisent pas pour réussir dans ce métier. Vous devez impérativement développer certaines aptitudes pour garantir une excellente prise en charge à vos patients. L’indépendance et l’autonomie ne veulent surtout pas dire moins de travail et plus de temps libre.

  • Sans une bonne motivation, votre aventure risque de prendre fin plus tôt que prévu. La vocation et la passion donnent généralement des ailes. La volonté de servir représente également une qualité à développer absolument. Vous parvenez à dominer forcément votre stress en pensant à vos clients guéris et aux personnes que vous soulagez quotidiennement. La rémunération très intéressante aide aussi à oublier un peu les sacrifices consentis.
  • Une infirmière libérale doit obligatoirement faire preuve de patience. Cela s’impose pour les déplacements. Conservez votre sang-froid en dépit des embouteillages et des détours à effectuer. Demeurez courtois même si vous avez l’impression qu’un client vous perd du temps. Gardez votre calme en permanence. Positivez toutes les situations. Vous devez constamment travailler en vue de donner pleinement satisfaction aux personnes prises en charge.
  • L’amabilité figure également des qualités à cultiver pour devenir une excellente infirmière libérale. Cherchez à rompre la barrière entre vous et vos patients sans tomber dans la vulgarité. Vous devez vous mettre dans leur peau sans perdre de vue les exigences déontologiques de votre métier. Seules les infirmières libérales ouvertes et bienveillantes réussissent à développer rapidement leur business. Vous devez garder en permanence un large sourire pour rassurer les clients et les inciter à vous faire confiance. Le relationnel compte beaucoup pour conserver votre patientèle. Oubliez les remontrances et les plaintes, pensez uniquement au bien-être des personnes prises en charge.
  • L’écoute représente une qualité primordiale chez tous les professionnels de santé. Cela s’impose pour comprendre les maux dont souffrent les clients à traiter. Cela vous permet également de les réconforter. Vous devez les aider à garder constamment espoir pour accélérer leur rétablissement. Votre mission ne doit pas se résumer exclusivement à la fourniture des soins. Ne perdez pas de vue l’importance de votre assistance psychologique lors de vos interventions. Encouragez les patients à suivre normalement les traitements. Vous ne pouvez pas les satisfaire entièrement si vous ne les écoutez pas. Vos clients vous demeureront fidèles si vous les prenez convenablement en charge.
  • Une infirmière libérale peut rapidement crouler sous les tâches en l’absence d’une organisation idéale. Cela arrive surtout lorsque vous réussissez à vous constituer une bonne patientèle et que de nouvelles personnes vous sollicitent. Pour vous en sortir, vous devez absolument établir un programme journalier. Celui-ci doit prendre en compte tous vos rendez-vous quotidiens. Une anticipation s’impose également pour éviter que les tâches vous submergent. Mettez en place une excellente planification pour limiter les retards et les annulations de visite. Vos patients ne vous pardonneront sans doute pas de telles erreurs professionnelles. Cela profitera à vos concurrents. Prônez une organisation rigoureuse et respectez-la au quotidien.
  • Une infirmière libérale doit faire preuve de réactivité en permanence. Cela implique une certaine flexibilité. Vous devez mettre en place une stratégie de gestion des urgences. Imaginez la déception d’un patient qui ne réussit pas à vous joindre au téléphone ! Cela pourrait déclencher chez lui un stress susceptible d’aggraver son état de santé. Une personne malade pourrait aussi demander à vous voir en urgence alors que vous vous apprêtez pour aller au lit. Anticipez ces situations d’urgence. Organisez-vous pour y répondre favorablement. Vous devez également vous montrer réactive au plan symptomatique. Cela implique une parfaite maîtrise des signes cliniques des maladies courantes.
  • Vous ne pouvez pas exercer le métier d’infirmière libérale sans accepter des compromis. La loi prévoit d’ailleurs une obligation de continuité de service. L’état de santé d’un patient peut se dégrader de manière inattendue. Les clients ne s’intéressent pas à vos contraintes. Ils souhaitent bénéficier d’une excellente prise en charge et guérir rapidement. Une adaptabilité permanente s’impose si vous voulez véritablement relever vos principaux défis.
  • Une infirmière libérale doit se montrer très endurante. Plusieurs personnes peuvent la solliciter dans une journée. Cela implique des déplacements plus ou moins longs pour les rejoindre. Parfois, elle doit grimper les escaliers pour la visite. Des annulations de rendez-vous peuvent intervenir au dernier moment. Ce métier vous laisse peu de temps libre. Vous pouvez enchaîner plusieurs mois de travail sans le moindre jour de repos. Vous devez vous montrer endurante et persévérante pour garder le bon rythme. Cela implique une véritable planification pour éviter un burn-out.
  • Une infirmière libérale doit aussi développer des compétences managériales. Elle représente une dirigeante d’entreprise qui ne peut se permettre de recruter du monde. Elle devra donc apprendre en permanence pour endosser différents costumes professionnels. Elle pourra s’improviser secrétaire, comptable ou même assistance sociale. La polyvalence reste une qualité indispensable pour exercer un tel métier. Cela implique des compétences médicales et administratives.

Essayez de développer quotidiennement ces aptitudes pour mieux satisfaire vos clients. Si possible, mettez en place des fiches d’évaluation que vos patients pourront remplir à la fin de chaque traitement. Cela vous aidera à découvrir vos éventuelles insuffisances afin de les corriger.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *