COVID-19 : quel est l’impact de la pandémie sur le don de sang ?

Apparu en chine en décembre 2019, le COVID-19 a plongé le monde entier et particulièrement la France dans une crise sanitaire sans précédent. Cette pandémie a eu des répercussions très graves sur plusieurs secteurs, dont le secteur de la santé, et plus spécifiquement les services de transfusion sanguine. En effet, les activités de don de sang ont été fortement impactées par la pandémie. Découvrez dans cet article l’impact du COVID-19 sur le don de sang.

Quel est l’impact du COVID-19 sur le don de sang ?

La survenue de l’épidémie du COVID-19 a obligé la France à prendre des mesures urgentes telles que le confinement afin de réduire la propagation du virus. Ce confinement a occasionné une réduction drastique du nombre de dons du sang avec pour conséquence l’assèchement des réserves de l’Établissement Français du Sang (EFS). De plus, en raison de la situation sanitaire, de nombreuses collectes ont été annulées dans les entreprises, universités et autres. Les autorités estiment la baisse à plus de 35 %.

Cependant, avec l’amélioration de la situation sanitaire en lien avec la pandémie, les dons du sang sont à nouveau possibles sur l’ensemble du territoire national. Pour les réaliser, il est important de suivre des règles strictes établies par les professionnels de la santé afin d’éviter tout risque de contamination.

Comment faire un don de sang pendant la pandémie ?

Pour continuer à sauver des vies pendant la pandémie, vous devez suivre quelques étapes.

Remplir un formulaire en ligne

La première étape à réaliser afin de pouvoir donner son liquide vital est de passer un test pour vérifier votre éligibilité à processus. Ce formulaire prévoit quelques questions en lien avec :

  • votre âge ;
  • votre poids ;
  • vos antécédents médicaux ;
  • la date du dernier don.

Pour être éligible, vous devez avoir entre 18 et 70 ans et peser au moins 50 kg. De plus, vous devez être sain et ne souffrir d’aucune maladie chronique grave.

Respecter minutieusement les gestes barrières

Pour éviter la survenue d’une seconde vague de propagation, il est fait obligation à toute personne de respecter scrupuleusement les gestes barrières partout et pour tout déplacement. Ainsi, pour aller donner votre sang, vous devez nécessairement porter un masque chirurgical ou un masque de protection respiratoire. Si vous devez vous déplacer avec votre enfant, veuillez lui faire porter un masque chirurgical pour enfant. Par ailleurs, pour plus de protection, vous pouvez opter pour d’autres matériels médicaux et hygiéniques comme les gants, un gel Hydro alcoolique, une charlotte. Pour acquérir ces matériels de protection, vous pouvez voir le site Le pro du médical qui propose plusieurs produits médicaux de qualité supérieure à des prix très abordables.

Se rendre dans le centre de collecte

Pour donner votre liquide vital, vous n’aurez qu’à vous déplacer vers le lieu de collecte le plus proche de votre logement muni de votre pièce d’identité. Sur le lieu, vous devez respecter les mesures de sécurité (distanciation sociale, le lavage des mains) établies par le personnel du centre.

Pourquoi le don du sang est-il toujours essentiel même pendant le COVID-19 ?

Chaque jour, des milliers de malades ont besoin urgemment de transfusions sanguines. Selon les responsables de l’EFS, 10000 dons journaliers seraient nécessaires pour répondre aux besoins des patients qui restent continus. Les prélèvements sanguins doivent être réguliers en raison de la durée de vie des produits sanguins qui est assez limitée. Comme vous pouvez le lire ici, les plaquettes ont une durée de vie de 5 à 7 jours tandis que les globules rouges résistent seulement jusqu’à 42 jours. Pour avoir un grand nombre de poches de sang, l’EFS effectue régulièrement des campagnes de communication afin d’inciter les donneurs à se déplacer pour faire le geste qui sauve.

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *