5 effets méconnus du CBD sur le diabète

Le diabète touche près de 10 % des adultes à travers le monde. On estime ainsi à plus de 400 millions le nombre de personnes touchées par cette maladie aux quatre coins du globe. Elle est responsable de graves problèmes de santé comme l’insuffisance cardiaque, l’accident vasculaire cérébral (AVC), les douleurs articulaires, les problèmes de reins, etc. Ainsi, la mortalité liée au diabète est l’une des plus fortes à en croire certaines études.Il existe différentes formes de diabète dont les plus connues sont de types 1 et 2. Le premier se manifeste par une perte de poids, une vision parfois floue tandis que le second se manifeste par des mains tremblantes et/ou un engourdissement des membres.

On comprend donc pourquoi des solutions alternatives sont très demandées pour compléter une médication traditionnelle jugée trop souvent insuffisante pour lutter efficacement contre cette pathologie. Si plusieurs recherches ont été faites dans ce sens, on a découvert récemment que le CBD pourrait limiter l’apparition du diabète et participer à la disparition progressive de ses symptômes.

Dans cet article, on va exposer cinq effets méconnus du CBD sur le diabète.

Le CBD : c’est quoi ?

Avant d’aborder le mode de fonctionnement du CBD et de parler de ses effets sur le diabète, une brève présentation de cette molécule s’impose.

On retrouve dans la plante de cannabis plusieurs molécules de la catégorie des cannabinoïdes dont les effets sur les hommes et sur les animaux sont assez visibles. Ces substances sont notamment produites de manière végétale via la plante de cannabis, de manière endogène par un organisme animal ou de façon synthétique dans un laboratoire.

Parmi ces cannabinoïdes, on distingue le CBD ou Cannabidiol. Il s’agit d’un composé naturel (phytocannabinoïde) extrait des plants de cannabis. Étant donné que cette molécule n’a pas de propriétés psychoactives, elle ne représente pas vraiment un danger pour l’organisme. C’est ce qui explique que de nombreux pays comme la France en autorisent la consommation à usage récréatif.

Le CBD se distingue du THC qui est la substance susceptible de provoquer un comportement addictif chez les consommateurs. En effet, cette dernière a un impact assez important sur le rythme cérébral d’une personne, créant ainsi des effets psychoactifs. Cet état de choses n’est pas envisageable avec du CBD qui ne provoque aucune altération d’esprit ni des sens.

Ainsi, le CBD est conseillé entre autres aux personnes qui souhaitent arrêter de consommer du cannabis. Il en existe sous différentes formes (résine, huile, fleur, e-liquide, aliments infusés au CBD, etc.) pour en faciliter la prise en main par une large audience. Vous pouvez vous en procurer en visitant cbdoo.store.

Toutefois, si divers modes de consommation sont autorisés, les spécialistes déconseillent fortement de fumer du CBD.

Mode de fonctionnement du CBD

Le CBD est une molécule qui agit sur le système nerveux pour réduire l’impact de la douleur et l’anxiété. Son action n’étant pas directement sur les récepteurs CB1, le CDB n’est donc pas psychoactif.

Cette molécule est d’autant plus efficace qu’elle fonctionne comme un prolongement des propres défenses naturelles du système nerveux.

Les récepteurs CB1 fixent les molécules CBD, de façon plus indirecte. Ce dernier interagit aussi avec d’autres récepteurs de l’organisme, ce qui renforce ses propriétés médicales.

En résumé, le CBD :

  • N’agit pas sur les récepteurs du cerveau et ne provoque pas d’effet planant ;
  • Calme et retarde les effets psychoactifs provoqués par le THC ;
  • N’est pas addictif ; et
  • Ne possède pas d’effets secondaires reconnus.

Cependant, le CBD peut être utilisé pour lutter contre les douleurs, les inflammations, les crises d’angoisse, certaines affections mentales comme la schizophrénie, mais aussi la fibromyalgie, l’arthrose rhumatoïde et le diabète. Vous trouverez davantage d’informations sur le fonctionnement de ce cannabinoïde sur le site cbdoo.fr. Cette plateforme dédiée spécialement à la vente de CBD dispose d’un blog dans lequel sont traitées diverses questions sur le CBD.

Si la consommation de CBD permet de se détendre, les propriétés thérapeutiques de cette molécule retiennent aussi l’attention des chercheurs et autres spécialistes de la santé notamment en ce qui concerne la prise en charge du diabète.

Relation entre CBD et diabète

Durant ces dernières années, plusieurs études ont révélé qu’il existe une relation entre le CBD et le diabète.

En effet, les résultats d’une analyse sur un diabète de type 2 ont révélé que le CBD améliore la fonction vasculaire et réduit le stress oxydatif et la réponse inflammatoire.

Une autre étude sur les effets de la thérapie à base de CBD sur les diabétiques de type 1 menée par le « Diabetes Council » a montré que le CBD peut réduire l’occurrence et retarder l’apparition du diabète de type 1. Mieux, il peut réduire la quantité d’insuline nécessaire pour le traitement diabétique.

L’Organisation Mondiale de la Santé à travers un rapport de 2018 précise que l’utilisation du CBD pure ne cause aucun problème sur la santé humaine. Il est bien connu que les patients souffrant d’anxiété et de troubles de l’humeur peuvent bénéficier des propriétés du CBD.

Le magazine Time dans l’une de ses revues rapporta que les patients diabétiques prenant un produit au CBD ont remarqué des taux d’insulines graduellement normaux.

Le CBD peut donc être utilisé comme un outil thérapeutique pour protéger l’organisme contre les lésions dues à un diabète aggravé.

Les effets méconnus du CBD sur le diabète

Le Cannabidiol a des effets thérapeutiques sur le diabète. C’est à cette conclusion que l’on en vient quand on analyse les différentes études conduites par des chercheurs émérites sur le sujet. Mais comment cela se manifeste-t-il concrètement ?

Effets anti-inflammatoires

L’inflammation chronique joue un rôle clé dans la résistance à l’insuline et provoque parfois le diabète de type 2. On observe également une inflammation artérielle au niveau des personnes diabétiques.

En réalisant un test pour l’inflammation causée par l’hyperglycémie, des chercheurs ont découvert que le CBD avait un effet positif sur certaines formes de marqueurs inflammatoires.

Ainsi, l’utilisation du CBD aide à contrer les dommages que le diabète peut causer aux parois des vaisseaux sanguins. En effet, une réduction de l’inflammation permet d’améliorer le métabolisme du corps.

Effet vasodilatateur sur la circulation sanguine

Chez le diabétique, l’hyperglycémie du diabète affaiblit la paroi des vaisseaux et va favoriser la coagulation du sang, donc augmenter le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC). Avec l’utilisation du CBD, les vaisseaux sanguins, veines et artères pourront se dilater plus facilement en relâchant les muscles lisses de leurs parois ; ce qui facilite la circulation du sang.

Cette action du Cannabidiol est confirmée par une étude réalisée en mars 2010. Selon cette étude le CBD empêcherait certains vaisseaux sanguins des diabétiques de gonfler ou de se vider, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires. L’action du CBD sur les récepteurs CB2 contribuerait donc à régler certains problèmes de circulation sanguine.

Impact préventif de la néphropathie diabétique

Le diabète peut entrainer de nombreuses complications. La néphropathie diabétique est sans aucun doute l’une des plus fréquentes, mais aussi l’une des plus redoutables parce qu’elle peut créer une insuffisance rénale chronique. Dans ces conditions, la consommation de CBD peut être assez bénéfique pour le patient. En effet, la molécule bloque les cytokines à l’origine de l’aggravation de l’état du foie.

Le CBD nettoie également l’estomac ; ce qui permet de réduire la néphrotoxicité causée par un taux trop élevé de glucose dans le sang.

Action protectrice de la rétinopathie diabétique

On parle de rétinopathie diabétique lorsque les yeux sont affectés, en particulier l’œil et la rétine. À l’instar de la néphropathie diabétique, il s’agit là d’une grave complication du diabète qui touche 50 % des patients diabétiques de type 2.

Les petits vaisseaux situés au niveau des yeux étant particulièrement sensibles, le risque est grand que cela se produise à la longue. En France, la rétinopathie diabétique est la première cause de cécité avant 65 ans.

Le diabète endommage ainsi les petits vaisseaux sanguins de la rétine, qui est la couche arrière de l’œil.

Le Journal américain de Pathologie a fait écho d’une étude qui met en lumière le potentiel protecteur du CBD contre la rétinopathie diabétique. Une autre étude publiée en mars 2010 considère aussi le Cannabidiol comme une approche thérapeutique sérieuse contre cette complication du diabète.

Effet de régulation de l’alimentation

Certaines études laissent penser que le CBD permettrait de réguler l’apport alimentaire du diabétique. Le diabète peut-être une cause des troubles de l’alimentation, de l’obésité.

Le CBD agit en réduisant l’action des récepteurs CB1 sur le stress et l’anxiété, facteurs incitant bien souvent au grignotage. Cette approche est d’ailleurs confortée par des chercheurs français dans le magazine Médecine/sciences d’avril 2018.

Le cannabidiol peut donc opérer des miracles dans la réduction des symptômes douloureux d’origine neurologique et dans l’amélioration de la qualité de vie des patients atteints de diabète.

Aujourd’hui il existe de nombreux produits à base de CBD que vous pouvez utiliser pour contrer les effets du diabète. En France, vous retrouverez l’essentiel de ces produits sur des sites spécialisés et dans des commerces dédiés. Pour autant, il est nécessaire de respecter les dosages prescrits par les vendeurs pour profiter au maximum des bienfaits au quotidien.

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *