Votre navigateur de supporte pas JavaScript, certains elements peuvent etre affiches de maniere triviale.
Bienvenue sur le site de l'Etablissement français du sang

Ou êtes vous?

Imprimer cette page

Ou êtes vous?

Luc Douay

Pr Luc Douay : le sang universel est « un espoir pour demain »

Depuis 10 ans, le Pr Luc Douay et son équipe de recherche travaillent activement à la fabrication en laboratoire de globules rouges à partir de cellules souches. En 2011, ils ont réalisé une première mondiale en injectant chez l’homme avec succès des globules générés en laboratoire. A l'occasion de la Fête de la science, le Pr Luc Douay fait le point sur l’avancement de cette recherche captivante.

Où en est aujourd’hui cette recherche? 
Luc Douay : Nous savons maintenant que ces globules fabriqués artificiellement se comportent exactement comme ceux du sang. Toutes les investigations réalisées en laboratoire, chez l’animal, et maintenant chez l’homme, nous démontrent la normalité de ces globules. Notamment, leur durée de vie est identique à celle de globules rouges transfusés.

A partir de quelles cellules avez-vous travaillé ?
Pour réaliser cette injection, nous avons travaillé avec des cellules souches issues du sang périphérique. A l’avenir, nous prévoyons de travailler à partir de cellules souches du sang de cordon facilement disponibles. Mais nous fondons aussi beaucoup d’espoir sur les cellules souches pluripotentes induites (iPS). Ces cellules fabriquées en laboratoire ont les mêmes propriétés que les cellules souches embryonnaires, et leur utilisation ne pose aucun problème éthique. L’avantage est qu’elles constituent une source facilement disponible de cellules pour fabriquer des globules rouges.
 
Le sang universel, c’est pour quand, demain ?
A terme, on pourra choisir les donneurs de ces iPS en fonction de leurs caractéristiques transfusionnelles et disposer ainsi d’une source quasi illimitée de globules universels. Nous avons évalué qu’avec 3 donneurs judicieusement choisis on pourra répondre à plus de 99% des spécificités transfusionnelles. C’est un espoir immense pour les malades, notamment pour ceux ayant un groupe sanguin rare et pour les polytransfusés. Concrètement, quelles que soient les cellules souches utilisées, notre objectif est de pouvoir d’ici 3 à 4 ans produire un CGR de 400 ml, ce qui revient à produire quelques 2 000 milliards de globules rouges ! Nous pourrons alors débuter les premiers essais cliniques. Nous sommes encore loin de l’industrialisation d’un process permettant la production de globules rouges à un coût raisonnable.
 
Nous avons donc toujours besoin des donneurs de sang…
Oui et plus que jamais ! Notre objectif n’est pas de remplacer la transfusion d’aujourd’hui mais plutôt de proposer une solution aux patients en impasse transfusionnelle. Ce seront donc toujours les donneurs qui permettront  à l’EFS de répondre aux besoins des malades en produits sanguins.
 
Propos recueillis le vendredi 4 octobre 2013
 

Le professeur Luc Douay est directeur scientifique de l’EFS Ile-de-France, chef du service d’hématologie et d'immunologie biologiques à l’Hôpital Saint Antoine, et directeur de l'équipe "Prolifération et différenciation des cellules souches" à l’Université Pierre et Marie Curie (UMR_S938)

 

Partager
Envoyer : Pr Luc Douay : le sang universel est « un espoir pour demain » par mail
Envoyer
Imprimer cette page
Imprimer

Vous devez activer le javascript ou mettre à jour votre Player Flash en cliquant sur le lien suivant http://www.macromedia.com/go/getflashplayer